14/09/2018 09:34
>>Kim Jong Un appelle à davantage d'efforts pour dénucléariser la péninsule coréenne
>>Discussions en cours entre Pyongyang et Séoul pour ouvrir un bureau de liaison
>>Les deux Corées entament des pourparlers militaires pour apaiser les tensions

La Corée du Sud et la République populaire démocratique de Corée (RPDC) ont entamé jeudi matin 13 septembre des pourparlers sur des questions militaires dans le village frontalier de Panmunjom, a annoncé le ministère sud-coréen de la Défense. Les délégations composées chacune de trois membres, dirigées par des militaires de niveau de colonel, ont entamé leurs pourparlers à 10h00 heure locale (01h00 GMT) comme prévu à Tongilgak, un bâtiment de la RPDC à Panmunjom. Ces pourparlers militaires ont eu lieu avant le sommet entre le président sud-coréen Moon Jae-in et le dirigeant suprême de la RPDC Kim Jong Un, prévu pour trois jours à Pyongyang à partir du 18 septembre. Les délégués devraient discuter des moyens d'atténuer les tensions militaires entre les deux pays, notamment le retrait d'une partie des postes de garde à l'intérieur de la zone démilitarisée (ZDM), qui sépare la péninsule coréenne, à titre d'essai. Le dialogue devrait également porter sur les moyens de désarmer la zone de sécurité commune (JSA) à l'intérieur de Panmunjom et sur les recherches conjointes des restes des soldats morts lors de la guerre de Corée (1950-1953). Les deux parties s'étaient mises d'accord sur ces points de discussion lors des pourparlers entre militaires de niveau de général tenus fin juillet.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.