06/08/2019 18:01
Pyongyang a menacé mardi 6 août de réaliser davantage de tests d'armes après avoir tiré de nouveaux projectiles, le quatrième essai du genre en 12 jours, en condamnant le début, au Sud, d'exercices militaires entre Séoul et Washington.
>>La RPDC tire deux projectiles de courte portée au large de sa côte Est (armée sud-coréenne)
>>Kim Jong Un supervise le tir d'essai d'un nouveau système de fusée
>>La RPDC lance deux missiles à courte portée depuis la côte est, selon Séoul

Capture d'écran de la chaîne nord-coréenne KCTV montrant le leader nord-coréen Kim Jong Un lors d'un tir de missiles balistiques, le 31 juillet dans un endroit non précisé. Photo: AFP/VNA/CVN

Ce regain d'activités militaires sur la péninsule semble hypothéquer un peu plus le processus diplomatique amorcé en 2018, Pyongyang affirmant mardi que ces manœuvres étaient une "violation flagrante" des efforts de paix et reflétaient un manque de "volonté politique" des deux pays d'améliorer les relations. Les exercices militaires entre les États-Unis et leur allié sud-coréen provoquent immanquablement la fureur du régime nord-coréen. Mais il est rare qu'il réalise des essais de missiles pendant ces manœuvres.

La vitesse à laquelle les autorités nord-coréennes ont communiqué après ce tir est également inhabituelle. Le régime attend généralement 24 heures pour s'exprimer. Le Nord a tiré dans la province de Hwanghae du Sud, sur sa côte Ouest, "deux projectiles soupçonnés d'être des missiles balistiques de courte portée", a affirmé dans un communiqué l'état-major interarmées (JCS) sud-coréen.

AFP/VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans

Le Vietnam accueillera 32 millions de touristes étrangers d’ici 2025 Le Vietnam accueillera 32 millions de touristes étrangers d’ici 2025 et ce nombre devrait atteindre 47 millions en 2030, soit une croissance annuelle de 9% à 11% durant cette période.