07/10/2018 23:26
Du 8 au 10 octobre 2018, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc et son épouse conduiront une haute délégation vietnamienne pour participer au 10Sommet de coopération Mékong - Japon, à Tokyo, et effectuer une visite au Japon.
>>Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc arrive à Tokyo
>>D'énormes potentiels de coopération entre le Japon et les pays du Mékong

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc et son épouse conduiront une haute délégation vietnamienne pour participer au Xe Sommet de coopération Mékong - Japon, à Tokyo.
Photo: Thông Nhât/VNA/CVN

Participation active du Vietnam
au mécanisme de coopération Mékong - Japon


En janvier 2007, lors du XIIe Sommet de l'ASEAN aux Philippines, le Japon a proposé le programme de partenariat Japon - Mékong, axé sur trois domaines prioritaires: l'intégration à l'économie sous-régionale améliore les infrastructures, l’intensification de la connectivité régionale; expansion du commerce et de l’investissement entre le Japon et la région du Mékong; poursuite des valeurs universelles et des objectifs communs de la région (réduction de la pauvreté, objectifs du millénaire pour le développement, contrôle des maladies, protection de l'environnement, etc.).
 
Jusqu'ici, le Japon et les pays du Mékong comprenant le Cambodge, le Laos, le Myanmar, la Thaïlande et le Vietnam, ont tenu 9 sommets, 11 conférences ministérielles et 10 réunions des ministres de l’économie, pour conclure des accords importants.
 
Au cours de la période 2009-2012, les domaines de coopération comprenaient le développement d’infrastructures dures et douces, le développement économique durable, la réduction de l’écart de développement, la protection de l’environnement, la réponse à des défis tels que les épidémies, les désastre, le renforcement des échanges entre les pays du Mékong et le Japon.
 
Pour la période 2013-2015, les domaines de coopération visaient à renforcer la connectivité dans la sous-région du Mékong et entre la sous-région du Mékong et le monde, la coopération au développement entre les pays du Mékong et le Japon, la protection de l'environnement et de la sécurité humaine. En outre, la coordination Mékong - Japon a également mis en œuvre la feuille de route pour le développement du Mékong 2012-2015 et l'Initiative de coopération économique Japon - Mékong.
 
Dans la période 2016-2018, dans le but de parvenir à une "croissance de qualité" et à la poursuite du développement économique durable et omniprésente dans la sous-région du Mékong, la coopération se concentre sur le développement des infrastructures industrielles et le renforcement de la connectivité "dure" dans la sous-région du Mékong et avec les zones extérieures, le développement des industries et des chaînes de valeur régionales, des ressources humaines, le renforcent des liens institutionnels, économiques et entre les peuples, le développement durable vers la mise en place d'un Mékong vert, le renforcement de la coordination entre la coopération entre le Mékong et le Japon et les mécanismes de coopération régionaux et internationaux.
 
Concernant les ressources, lors du VIIe Sommet Japon - Mékong (à Tokyo, le 4 juillet 2015), le Premier ministre japonais a annoncé une APD de 750 milliards de yen aux pays du Mékong pour la mise en œuvre de la stratégie Tokyo 2015 et donner la priorité à la sous-région du Mékong pour la mise en œuvre d'une initiative de 110 milliards de dollars en partenariat avec la Banque asiatique de développement pour le développement d'infrastructures de haute qualité dans la région Asie-Pacifique. En outre, la coopération entre le Japon et le Mékong mettra également en œuvre la "Vision du développement industriel du Mékong" pour 2016-2018.
 
Depuis l’établissement de la coopération Mékong - Japon, le Vietnam participe activement à ce mécanisme de coopération. Après 10 années de coopération, avec des contributions effectives et actives, le Vietnam a joué un rôle de plus en plus important, jouant un rôle important dans nombre des principaux problèmes de la coopération entre le Mékong et le Japon. Les ministères, les secteurs et les localités du Vietnam ont participé à plus de 100 projets, notamment le port en eau profonde de Lach Huyên, l'aéroport N°2 de Nôi Bài, les centrales thermiques d'O Môn, Nghi Son 2, le renforcement des capacités de production de vaccins antirougeoleux et antirubéoleux... Le Vietnam a également insisté pour que la question de la coopération dans le domaine de l'eau dans le Mékong devienne un élément important de la coopération entre le mécanisme Mékong - Japon et la Commission du fleuve Mékong (MRC). Dans le cadre de la coopération Mékong - Japon, le Vietnam a participé à de nombreux projets, contribuant efficacement au développement socio-économique du pays.
 

Lancement de la ligne aérienne directe reliant Hanoï à Osaka, le 31 mai à Tokyo.
Photo: Nhan Sang/VNA/CVN
Développement considérable
des relations Vietnam - Japon
 
Ces dernières années, les relations entre le Vietnam et le Japon se sont rapidement développées. Le Japon est le premier pays du G-7 à accueillir le Secrétaire général du Vietnam (en 1995), le premier pays du G-7 à établir un partenariat stratégique avec le Vietnam (en 2009), le premier pays du G-7 à reconnaître le statut d'économie de marché du Vietnam en 2011, le premier pays du G-7 à inviter le Vietnam à participer au Sommet du G-7 élargi (mai 2016).
 
Ces dernières années, les relations entre le Vietnam et le Japon se sont développées de manière intégrale, extensive et substantielle dans de nombreux domaines, avec une grande confiance politique.
 
Les deux pays ont mis en place un cadre de partenariat de confiance et de stabilité durable lors de la visite au Vietnam du Premier ministre japonais Junichiro Koizumi en avril 2002.
 
Lors de la visite officielle au Japon du secrétaire générale du Parti, Nông Duc Manh, en avril 2009, les deux pays ont convenu de porter les relations bilatérales à la hauteur du partenariat stratégique pour la paix et la prospérité en Asie. En octobre 2010, les deux parties ont publié conjointement la déclaration commune Vietnam - Japon sur le développement intégral du partenariat stratégique pour la paix et la prospérité en Asie, lors de la visite au Vietnam du Premier ministre japonais Naoto Kan.

En particulier, lors de la visite d'État au Japon du président Truong Tân Sang en mars 2014, les deux pays ont renforcé leurs relations afin de devenir un partenaire stratégique approfondi pour la paix et la prospérité en Asie. Lors de la visite officielle au Japon en septembre 2015, le secrétaire général Nguyên Phu Trong et le Premier ministre japonais Shinzo Abe ont publié une déclaration commune sur la vision commune des relations entre le Vietnam et le Japon. Ensuite, la première visite d'État de l'empereur et de l'impératrice du Japon (en 2017), la visite officielle du Premier ministre Shinzo Abe au Vietnam (janvier 2017), ont contribué au développement des relations entre les deux pays. 

Les deux parties ont maintenu des mécanismes efficaces de dialogue et de soutien mutuel au sein d'instances multilatérales telles que les Nations unies, l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN), l’APEC, le Forum de coopération Asie-Europe (ASEM)... Le Japon est le principal partenaire économique du Vietnam. À ce jour, le Japon est le plus important donateur d'APD au Vietnam et le deuxième investisseur au Vietnam. En 2017, le Japon est le quatrième partenaire commercial du Vietnam. 


Lors de la Semaine des produits japonais au supermarché Aeon à Hanoï en juin 2018.

Photo: VNA/CVN
Liens resserrés
dans différents domaines


S'agissant du commerce, les deux pays se sont mutuellement accordés les tarifs de la nation la plus favorisée depuis 1999. Au cours des huit premiers mois de 2018, les échanges commerciaux entre les deux pays ont atteint 24,52 milliards de dollars (en hausse de 13,7% par rapport à la même période de l'année précédente), dont les exportations du Vietnam au Japon ont atteint 12,21 milliards d’USD (+ 11,5%), les importations ont atteint 12,31 milliards d’USD (+15,9%). Les investissements directs japonais au Vietnam ont atteint un record de 9,11 milliards de dollars en 2017, se classant au premier rang des pays et territoires investissant au Vietnam. À la fin du mois d'août, le Japon comptait 3 865 projets d'IDE en cours au Vietnam, représentant un capital social total de 55,838 milliards de dollars, se classant deuxième des 116 pays et territoires investissant au Vietnam. 

Jusqu'au 20 août dernier, le Japon comptait 284 nouveaux projets, 124 projets d'augmentation de capital et 409 parts d'apports de capital pour un investissement total de 7,016 milliards de dollars, au premier rang des pays et territoires investissant au Vietnam. 

En ce qui concerne l'aide publique au développement (APD), le Japon s'est engagé à verser environ 30,5 milliards de dollars de prêts d'APD au Vietnam de 1992 à 2016. Au cours des deux premiers mois de 2018, les deux parties ont signé des notes diplomatiques pour deux projets d'aide non remboursables (totalisant près de 25 millions de dollars). Le Japon promet près de 16 milliards de yens (142 millions de dollars) de prêts pour la formation professionnelle au Vietnam. 

La coopération agricole a fait un pas en avant depuis 2014 lors de la visite d'État au Japon du président Truong Tân Sang. À l'occasion de la visite officielle du secrétaire général Nguyên Phu Trong (septembre 2015) au Japon, les deux parties ont signé la "Vision à moyen et à long terme de la coopération agricole entre le Vietnam et le Japon", modifié la Vision commune amendée en mai 2018. 

Depuis 1992, le Vietnam a envoyé de nombreux stagiaires au Japon. Il y a environ 120.000 travailleurs et stagiaires vietnamiens au Japon. La coopération en matière d'éducation et de formation entre les deux pays s'est développée sous de nombreuses formes, et le Japon est l'un des plus importants donateurs d'aide non remboursable dans ce secteur du Vietnam. Le nombre d'étudiants vietnamiens au Japon au début de 2018 est d'environ 75.000. Le Japon coopère pour moderniser quatre universités vietnamiennes,construire l'Université Vietnam - Japon afin de former des ressources humaines de haute qualité pour le Vietnam dans les domaines de la science, de la technologie, de la gestion et des services; soutient l’enseignement du japonais dans certaines écoles primaires à Hanoi et à Hô Chi Minh-Ville. 


Séminaire sur le développement du tourisme Japon - Vietnam, tenu le 7 septembre à Hô Chi Minh-Ville. 

Photo: VNA/CVN 

Coopération décentralisée
entre les deux pays


À la fin de juillet 2018, le nombre de touristes japonais au Vietnam atteignait 464 379, soit une augmentation de 3,0% par rapport à 2017, se classant au troisième rang (après la Chine et la République de Corée). 

À compter du 1er janvier 2004, le Vietnam a exempté unilatéralement les visas accordés aux touristes japonais voyageant et faisant des affaires au Vietnam dans les 15 jours. À compter du 1er juillet 2004, il a décidé d’exempter les visas pour tous les citoyens détenteurs d'un passeport japonais. Le 8 mars 2005, les deux pays ont échangé une note diplomatique sur l’exemption de visa à l’intention des citoyens vietnamiens et japonais titulaires d’un passeport diplomatique et d’un passeport officiel pour un séjour ne dépassant pas 90 jours à partir du 1er mai 2005. 

La coopération décentralisée entre le Vietnam et le Japon a été renforcée. De nombreuses localités des deux pays ont signé des documents de coopération telles que Hô Chi Minh-Ville - Osaka, Hô Chi Minh-Ville - Yokohama, Dà Nang - Sakai, Hanoï - Fukuoka, Dà Nang - Yokohama, Dông Nai - Hyogo, Bà Ria-Vung Tàu - Kawasaki, Phu Tho - Nara, Huê - Kyoto, Hung Yên - Kanagawa, Hai Phong - Niigata, Nam Dinh - Miyazaki, Quang Nam - Nagasaki, Cân Tho - Hyogo…

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc et son épouse conduiront la haute délégation vietnamienne pour participer au 10e sommet Mékong - Japon à Tokyo et visiter le Japon. Cela témoigne de la politique étrangère d'indépendance, d'autonomie, de multilatéralisation et de diversification des relations internationales du Vietnam, qui attache de l'importance au partenariat stratégique approfondi avec le Japon et est déterminé à le porter à une nouvelle étape de développement plus intégral et plus substantiel.


VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’ancien ambassadeur de France et son amour spécial pour Hanoï

Bà Ria-Vung Tàu mise sur ses fêtes pour séduire plus Depuis 300 ans, la station balnéaire de Bà Ria-Vung Tàu occupe une place particulière dans le Sud du Vietnam. Dotée de paysages naturels exceptionnels et d’un riche patrimoine culturel et historique, le tourisme est un secteur économique majeur de cette province.