17/12/2020 00:07
La coopération maritime est un élément essentiel de la réponse au COVID-19 et du redressement post-pandémique, a-t-on appris merdredi 15 décembre du 8e Forum maritime élargi de l’ASEAN (EAMF-8).

Le forum, tenu en personne et en ligne, a attiré des représentants des pays membres de l’ASEAN, des huit pays partenaires du bloc, des ambassades étrangères à Hanoï, ainsi que des experts et universitaires. Les délégués ont souligné l’importance de l’espace maritime pour la sécurité, la stabilité, le développement et la prospérité dans chaque pays, et la nécessité d’intensifier la coopération maritime.

La coopération maritime est un élément essentiel de la réponse au COVID-19 et du redressement post-pandémique. Photo : VNA/CVN

La priorité doit être donnée à la garantie de la sécurité, de la sûreté et de la liberté de la navigation, à la prévention des incidents, à l’instauration de la confiance et à un environnement favorable pour résoudre les différends, à la stimulation du développement économique maritime et à la protection de l’environnement, au traitement des déchets plastiques et à la lutte contre la pêche illégale. Ils ont également souligné la nécessité de promouvoir les liens entre les stratégies et les initiatives de coopération maritime et d’assurer l’harmonie avec les stratégies et les plans de la région, étant donné que chaque pays construit et met en œuvre les siens.

Les pays partenaires ont exprimé leur soutien aux objectifs et orientations contenus dans les Perspectives de l’ASEAN sur l’Indo-Pacifique (AOIP), qui définissent la coopération et la sécurité maritimes comme un pilier clé.

Les participants ont également échangé des points de vue sur les défis émergents, notamment la pêche illégale et excessive, la pollution et la dégradation de l’environnement marin, les déchets plastiques, la criminalité en mer, le changement climatique et la sécurité alimentaire. Ils ont souligné le rôle important du droit international et de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer, ajoutant que les pays, grands ou petits, sont tous égaux et ont la responsabilité de respecter le droit international.

De nombreux délégués se sont déclarés préoccupés par les évolutions complexes en Mer Orientale et ont souligné l’importance du dialogue, de l’établissement de la confiance et d’éviter la militarisation ou d’autres activités susceptibles d’aggraver la situation. Il est également important de mettre en œuvre pleinement et efficacement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et d’œuvrer à la signature rapide d’un Code de conduite en Mer Orientale (COC), ont-ils déclaré. L’ASEAN et la Chine ont affirmé qu’elles reprendraient les négociations sur le COC en 2021, suspendues en raison du COVID-19.

En tant que président du forum, le chef du Département de l’ASEAN du ministère des Affaires étrangères, Vu Ho, a affirmé que l’EAMF a ouvert des opportunités aux pays de l’ASEAN et à leurs partenaires pour discuter de questions d’intérêt mutuel et de priorité partagée. L’EAMF-8 est la dernière d’une série d’activités de coopération maritime présidées par le Vietnam en 2020. En tant que présidente de l’ASEAN en 2021, Bruneï présidera le 11e Forum maritime de l’ASEAN et le 9e EAMF l’année prochaine.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Fête de la gastronomie populaire au village de Uoc Lê

D’importants potentiels de coopération en matière de tourisme médical Le Vietnam possède un énorme potentiel de tourisme médical qui devrait aider le pays à attirer plus de touristes étrangers, y compris ceux du Japon, a remarqué le professeur associé et Docteur Luong Ngoc Khuê, directeur du Département d'examen et de traitement médicaux.