15/11/2020 11:30
Le Japon est un partenaire économique et commercial important du Vietnam. Malgré la crise sanitaire, les investisseurs nippons ont toujours augmenté leurs investissements et étendu leur production dans ce pays d’Asie du Sud-Est.
>>Ouvrir des opportunités aux entreprises japonaises d'investir massivement au Vietnam
>>Le marché de détail vietnamien aiguise l’appetit des Japonais
>>Promouvoir l'investissement japonais à Dà Nang

L’ambassadeur du Japon au Vietnam, Okabe Daisuke, a affirmé que les investisseurs nippons étaient très intéressés par le Vietnam. D’après une enquête auprès des entreprises japonaises en Asie et en Océanie de l’Organisation japonaise du commerce extérieur (JETRO) en février 2020, près de 64% de celles opérationnelles au Vietnam continueront à élargir leurs activités, enregistrant le taux le plus élevé au sein de l’ASEAN et le 3e en Asie et Océanie, après le Bangladesh et l’Inde.

Transférer la production vers le Vietnam

Les investisseurs nippons ont augmenté leurs investissements au Vietnam.
Photo : VNA/CVN

Selon le diplomate, afin d’attirer les investissements, le Vietnam devrait promouvoir le décaissement des investis-sements publics. Le Japon a toujours soutenu l’accélération des projets qui contribuent à sa croissance économique. Dans un proche avenir, le Vietnam doit se concentrer sur ses réformes, le soutien aux entreprises et la résolution des retards dans le décaissement des investissements, ainsi que sur une intégration proactive et active, en particulier pour garantir la transparence, l’équité et l’efficacité de la mise en œuvre des politiques.

D’après la JETRO, 1.400 des 3.500 entreprises japonaises interrogées en 2019 ont déclaré vouloir développer leur production au Vietnam au cours des trois prochaines années. Quinze sociétés nipponnes se sont inscrites pour s’installer au Vietnam dans le cadre d’un programme dans lequel le gouvernement japonais financera le transfert de la production vers les pays de l’ASEAN. Elles font partie d’une liste de 30 entreprises japonaises qui seront aidées financièrement pour délocaliser leurs usines vers des pays d’Asie du Sud-Est dont le Vietnam. Le projet de déplacement des entreprises vers l’ASEAN vise à renforcer la coopération économique et industrielle entre le Japon et l’organisation régionale.

Le représentant en chef de la JETRO à Hanoï, Takeo Nakajima, a informé que le gouvernement japonais déployait un programme visant à aider ses entreprises à diversifier leurs chaînes d’approvisionnement dans les pays de l’ASEAN. Ce programme a jusqu’à présent attiré la participation de 30 entreprises, dont 15 souhaitent développer leurs activités au Vietnam. La pandémie de COVID-19 a perturbé la chaîne d’approvisionnement, affectant de nombreux secteurs de la production dont ceux de l’automobile, des téléphones portables et des machines, a-t-il expliqué.

Pourquoi le Vietnam suscite-t-il le plus grand intérêt des entreprises japonaises? Nakajima a indiqué que l’enthousiasme du gouvernement vietnamien pour attirer les investissements nippons était considéré comme un point clé. De plus, le Vietnam possède un autre avantage incomparable dans la région, à savoir un grand nombre de travailleurs parlant japonais (alors que la Malaisie et les Philippines se distinguent par leur nombre d’anglophones). En outre, le pays, avec une population de plus de 97 millions d’habitants, est devenu un marché de plus en plus attractif, a-t-il ajouté. Cependant, Nakajima a souligné certains défis auxquels le Vietnam est confronté pour attirer les investissements, tels que le faible taux de localisation, la faiblesse de l’industrie auxiliaire ainsi que l’augmentation des coûts de location de terrain et de main-d’œuvre.

Croissance des fusions et acquisitions

Malgré la crise sanitaire, les investisseurs nippons ont encore augmenté leurs investissements au Vietnam par le biais de fusions et acquisitions (M&A) et étendu la production de projets opérationnels.

Les investisseurs japonais accordent une large attention au secteur bancaire.
Photo : VNA/CVN

Masataka Sam Yoshida, directeur général de Recof Vietnam, a reconnu que l’Asie du Sud-Est était une destination prometteuse pour les affaires de M&A et que le Vietnam était l’un des pays les plus attrayants. Ainsi, de grandes sociétés japonaises cherchent à acheter des entreprises informatiques vietnamiennes pour développer leur production et leurs activités dans ce pays d’Asie du Sud-Est. Les investisseurs nippons s’intéressent également à d’autres domaines tels que l’hôtellerie, les parcs industriels, l’énergie propre, les énergies renouvelables, la transformation des fruits de mer et la production pharmaceutique.

Lors des neuf premiers mois de l’année, 19 transactions de M&A entre le Japon et le Vietnam ont été annoncées. Mitsubishi Corporation et Nomura Real Estate ont acquis 80% de la deuxième phase du projet Grand Park de Vingroup. La banque Aozora a acheté 15% du capital de la Banque commerciale par actions Phuong Dông. Le groupe immobilier Haseko a acquis 36% des parts de la Société de construction Ecoba, tandis que la Société pharmaceutique ASKA a capté 24,9% du capital de la Société pharmaceutique Hà Tây… “De nombreuses transactions sont encore limitées en raison de l’impact du COVID-19 et nous prévoyons que les activités de M&A prospéreront en 2021, si l’épidémie est contrôlée”, a déclaré Masataka Sam Yoshida.

Selon les experts, l’année prochaine, les activités de M&A au Vietnam devraient présenter de bonnes perspectives où les investisseurs japonais et sud-coréens demeureraient les principaux acteurs. Le Vietnam et le Japon sont désormais tous les deux membres de trois accords commerciaux, dont l’Accord de partenariat économique Vietnam - Japon, l’Accord de partenariat économique global ASEAN - Japon et l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP). Il s’agit d’une bonne condition pour les deux pays d’élargir leurs échanges commerciaux dans différents domaines.
 
Thê Linh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Conférence nationale du tourisme à Quang Nam La conférence nationale du tourisme 2020, placée sous le thème "Coopération, action et développement", a eu lieu le 28 novembre dans la province de Quang Nam (Centre).