28/09/2019 08:45
Avec celles de Hàng Trông (Hanoï) et du village de Sinh (province de Thua Thiên-Huê, Centre), les estampes populaires de Dông Hô, commune de Song Hô, district de Thuân Thành, province de Bac Ninh (Nord), contribuent également à enrichir le trésor des métiers d’artisanat du Vietnam.
>>L’avenir des estampes de Dông Hô entre les mains de l’UNESCO
>>Lê Bich et la passion pour les estampes de Dông Hô
>>Une reconnaissance en vue d’une renaissance

"Thầy đồ cóc" (Le maître crapaud), une des estampes connues de Dông Hô.

Toutes les étapes de la production sont opérées à la main. Ainsi, chaque tableau est le fruit de la combinaison entre dextérité, minutie et patience. Les estampes sont imprimées sur du papier diêp, un papier spécial fabriqué à partir du papier (confectionné à partir de l’écorce de l’arbre Rhamnoneuron) sur lequel est étalé un mélange de coquillages et de colle de farine de riz gluant.

Les imageries populaires de Dông Hô ont des couleurs vives de matières naturelles: le rouge vient de graviers rouges, le vert de feuilles, le jaune du sophora, le noir du charbon ou de cendre de feuilles de bambou…

Les artisans utilisent la technique de la gravure. Chaque planche en bois gravée correspond à une couleur. Ainsi, le nombre de couleurs sur une estampe équivaut à celui de gravures utilisées. La création des estampes passe par plusieurs étapes exigeantes: la confection du papier diêp, l’impression des images grâce aux planches gravées en bois, et le séchage au soleil.

Texte: Thu Hà/CVN
Photos: VNP-CTV/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Forum du tourisme Saint-Pétersbourg - Vietnam Le Forum du tourisme Saint-Pétersbourg - Vietnam, réunissant 15 agences de voyage vietnamiennes et des partenaires russes, s’est ouvert lundi 21 octobre dans la ville russe.