21/08/2021 15:34
Alors que la situation en Afghanistan demeure incertaine après la prise de contrôle rapide de l'essentiel du pays par les talibans, la communauté internationale met en garde contre les défis humanitaires potentiels en exprimant sa volonté d'aider ce pays à rétablir la paix et stabilité.
>>ONU : la Chine appelle à continuer la lutte contre le terrorisme en Afghanistan
>>Les évacuations se poursuivent à l'aéroport de Kaboul

Les talibans à Kaboul, en Afghanistan, le 16 août. Photo : AFP/VNA/CVN

Lors d'une conversation téléphonique jeudi 19 août avec le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab, son homologue chinois Wang Yi a noté qu'après plus de 40 ans de guerre, le peuple afghan aspirait avant tout à la stabilité et ne veut ni chaos ni nouvelle guerre. Cela prouve également que le modèle de gouvernance imposé de l'extérieur n'a pas reçu le soutien du peuple afghan et ne reposait pas sur une fondation sociale réelle, a estimé M. Wang, ajoutant qu'il était parfaitement inefficace d'essayer de résoudre des problèmes régionaux au moyen d'interventions militaires.

La communauté internationale doit pleinement respecter l'indépendance et la souveraineté de l'Afghanistan, ainsi que la volonté de son peuple, élargir le dialogue et fournir davantage de conseils, ne pas s'enfermer dans un état d'esprit prédéterminé, s'abstenir d'outrepasser ses pouvoirs en se mêlant des affaires d'autrui et ne pas transformer l'Afghanistan en arène géopolitique, a-t-il souligné. M. Raab a convenu que la communauté internationale devait faire un bilan et tirer les leçons de la question afghane, tout en soulignant que ce pays ne devait pas redevenir un épicentre du terrorisme.

Lors d'une conférence de presse le même jour, la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, a indiqué que la Chine espérait que les talibans donneront suite à leurs déclarations positives, s'uniront à toutes les parties et groupes ethniques d'Afghanistan, établiront le plus vite possible - par le dialogue - un cadre politique inclusif à large assise qui soit adapté aux conditions nationales, et gagner le soutien public à travers dialogue et consultation au plus vite.

Dai Bing, chargé d'affaires de la Mission permanente de la Chine auprès des Nations unies, a lui aussi appelé à poursuivre la lutte contre le terrorisme en Afghanistan afin d'éviter que ce dernier ne redevienne un "paradis" pour terroristes. Après le début de la guerre antiterroriste dans ce pays voici vingt ans, les groupes terroristes en Afghanistan, loin d'avoir été éliminés, sont passés de moins de dix à plus de vingt avec près de 10.000 terroristes étrangers sur son sol, a-t-il noté.

Prévenir une catastrophe humanitaire

Les femmes et les enfants afghans dans la province de l'Helmand.
Photo : AFP/VNA/CVN

Jeudi 19 août, le président russe Vladimir Poutine s'est entretenu par téléphone avec son homologue français Emmanuel Macron et le Premier ministre italien Mario Draghi sur la situation en Afghanistan. MM. Poutine et Macron ont souligné l'importance d'assurer la sécurité des civils et de relever les défis humanitaires urgents, a indiqué le Kremlin dans un communiqué. Ils ont exprimé leur volonté de contribuer à l'instauration de la paix et de la stabilité en Afghanistan par la coopération, y compris par efforts dans le cadre du Conseil de sécurité de l'ONU et du G20.

Au cours de l'entretien entre MM. Poutine et Draghi, les deux parties ont mis l'accent sur l'importance de prévenir une catastrophe humanitaire et d'assurer la sécurité du peuple afghan. Ils ont insisté sur la nécessité de continuer à s'opposer à la propagation de l'idéologie terroriste et de faire face au risque de trafic de drogue depuis le sol afghan. Alors que le chaos persiste sur l'aéroport de Kaboul après le retrait précipité des forces militaires dirigées par les États-Unis, le G7 a cherché de son côté à s'assurer une coopération étroite en matière d'évacuation du personnel et de réinstallation des réfugiés.

Les chefs de la diplomatie du G7 et le haut représentant de l'Union européenne pour la diplomatie et la sécurité se sont réunis en ligne jeudi 19 août pour aborder "la gravité de la situation ainsi que des pertes importantes de vies humaines et des déplacements internes en Afghanistan ces derniers jours", selon un communiqué publié par M. Raab en sa qualité de président de la réunion.

Le G7 poursuivra ses efforts pour évacuer les personnes vulnérables de l'aéroport de Kaboul et appelle toutes les parties à faciliter cette opération, ont affirmé les ministres lors de cette réunion préparatoire à une réunion virtuelle des dirigeants du G7 sur la situation afghane en début de semaine prochaine. 

Après la prise de contrôle de Kaboul, les talibans ont assuré mardi 17 août avoir l'intention de former un gouvernement inclusif et ne vouloir aucun ennemi interne ou externe. 
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Expérience de voyage en ligne, une nouvelle orientation pour le tourisme de Hà Giang Face aux impacts négatifs de l'épidémie de COVID-19, la province septentrionale de Hà Giang profite des plateformes numériques pour promouvoir son secteur touristique.