05/05/2019 21:00
La Commission du contrôle du Comité central (CC) du Parti communiste du Vietnam (PCV) a tenu sa 35e session du 24 au 26 avril à Hanoï, sous l’égide de son président, Trân Câm Tu, secrétaire du CC du PCV. Objectif : examiner et conclure certaines affaires importantes.
>>La Commission du contrôle du CC du PCV tient sa 34e réunion
>>Une délégation de la Commission centrale du contrôle du Parti en visite au Cambodge

Vue générale de la 35e session de la Commission du contrôle du Comité central du Parti, le 5 mai à Hanoï.
Photo: Phuong Hoa/VNA/CVN

Dimanche 5 mai, la Commission du contrôle du CC du PCV a publié un communiqué sur sa 35e session tenue du 24 au 26 avril à Hanoï.

Concernant les violations commises par le Comité chargé des affaires du Parti du ministère des Communications et des Transports, la Commission du contrôle du CC du PCV a conclu que ledit comité avait violé sérieusement le principe du centralisme démocratique et la réglementation du travail; avait manqué de responsabilité, relâché la direction, manqué de contrôle et d’inspection… pour laisser se passer plusieurs violations et fautes dans l’actionnarisation et le désinvestissement dans certaines entreprises relevant de ce ministère.

Des cadres concernés

L’ex-secrétaire du Comité chargé des affaires du Parti, ex-ministre Dinh La Thang (expulsé du Parti et en détention), doit être responsable des violations et fautes du Comité chargé des affaires du Parti et du ministère des Communications et des Transports. Dinh La Thang a violé très sérieusement le principe du centralisme démocratique et la réglementation du travail dans la mise en œuvre des fonctions et tâches confiées.

Les membres du Comité chargé des affaires du Parti, vice-ministres: Nguyên Hông Truong, Nguyên Van Công, Nguyên Ngoc Dông et Nguyên Nhât doivent être responsables des violations et fautes dudit comité et d’eux-mêmes dans la mise en œuvre des fonctions et tâches confiées.

Vu Van Ninh, ancien membre du CC, ancien vice-Premier ministre a commis des fautes dans la décision sur la préconisation de l’actionnarisation et du désinvestissement dans certaines entreprises relevant du ministère des Communications et des Transports.

Pham Viêt Muôn, ancien vice-président du Bureau gouvernemental a eu des violations et fautes en conseillant à des dirigeants du gouvernement la préconisation de l’actionnarisation et du désinvestissement dans certaines entreprises du ministère des Communications et des Transports.

Les violations du Comité chargé des affaires du Parti du ministère des Communications et des Transports et des personnes ci-dessus ont causé de grandes pertes en argent et en biens de l’État, ont porté atteinte gravement au prestige de l’organisation du Parti et du secteur des communications et des transports, ont causé l’indignation dans la société de sorte qu’ils doivent subir des sanctions disciplinaires.

Pour laisser se passer les violations et fautes ci-dessus, les unités relevant dudit ministère, et du bureau gouvernemental doivent être responsables de ces violations et fautes. La Commission du contrôle du CC du PCV demande aux organisations du Parti compétentes d’examiner pour prendre des mesures disciplinaires à l’encontre des collectifs et particuliers concernés.

Des affaires à l’Armée navale

À propos des violations commises par la Permanence du Comité du Parti de l’Armée navale du ministère de la Défense, la Commission du contrôle du CC du PCV a conclu qu'elle avait violé sérieusement le principe du centralisme démocratique et la réglementation du travail; avait manqué de responsabilité, relâché la direction, manqué de contrôle et d’inspection… pour laisser se passer plusieurs violations et fautes dans la gestion et l’utilisation des terres au service de la défense, certains officiers et membres du Parti dans la force navale jugée passible de poursuites pénales.

L’amiral Nguyên Van Hiên, ancien membre du CC du PCV, ancien membre de la Commission militaire centrale, ancien vice-ministre, au moment où il assumait la poste de secrétaire adjoint du Comité du Parti, commandant de l’armée doit être responsable des violations et fautes de la Permanence du Comité du Parti, de l’Armée et de lui-même dans la gestion et l’utilisation des terres de la défense.

Le vice-amiral Nguyên Van Tinh, ancien membre du CC du PCV, ancien membre de la Commission militaire centrale, ancien secrétaire du Comité du Parti et ancien commissaire politique de la force navale doit assumer la responsabilité du plus haut dirigeant des violations et fautes de la Permanence du Comité du Parti de la force navale.

Le contre-amiral Lê Van Dao, ancien membre du Comité du Parti et ancien commandant adjoint de la force navale, doit être responsable des violations et fautes commises par la force navale et par lui-même dans la gestion et l'utilisation des terres au service de la défense.

Les violations de la Permanence du Comité du Parti de la force navale et des officiers susmentionnés ont causé de lourdes pertes en argent et en biens de l'État, portant atteinte au prestige de l'organisation du Parti et de l'Armée, de sorte qu’ils doivent subir des sanctions disciplinaires.

Le général de division Nguyên Hoàng Thuy, secrétaire adjoint du Comité du Parti et commandant de la 9e Région militaire. Photo: PLO/CVN

Des affaires au sein de la 9e Région militaire

La Commission centrale du contrôle du PCV examine l’application des sanctions disciplinaires à l’encontre du général de division Nguyên Hoàng Thuy, secrétaire adjoint du Comité du Parti et commandant de la 9e Région militaire, et le colonel Truong Thanh Nam, membre du Comité du Parti et chef d'état-major adjoint de la 9e Région militaire, ancien secrétaire adjoint du Comité du Parti et chef de la division 8 de la 9e Région militaire. 

Ces deux officiers ont gravement violé le principe du centralisme démocratique et les règlementations de travail, manqué de la responsabilité; négligé la direction, la gestion et la supervision, causant les violations et fautes dans la gestion et l'utilisation des terres dans la division 8, de nombreuses organisations et membres du Parti ayant été sanctionnés.

Conformément aux règles du Parti sur les sanctions disciplinaires appliquées aux membres du Parti, la Commission du contrôle du CC du Parti a décidé de destituer Truong Thanh Nam de toutes ses fonctions au sein du Parti et de donner un avertissement en tant que mesure disciplinaire contre Nguyên Hoàng Thuy.

Des cadres sanctionnés à Dà Nang, Hanoï, Hòa Binh et Ninh Thuân

La Commission centrale du contrôle du PCV a demandé au Secrétariat du CC du PCV d'examiner et d’appliquer des sanctions disciplinaires contre Nguyên Ba Canh, membre du Comité municipal du Parti de Dà Nang et chef adjoint permanent de la Commission de la sensibilisation auprès des masses du Comité municipal du Parti de Dà Nang. Celui-ci a violé les règles d'éthique et de mode de vie, les réglementations du CC du PCV sur les choses que les membres du Parti sont interdits de faire, et les réglementations du Parti sur la responsabilité des donner l’exemple pour les cadres et membres du Parti.

La Commission du contrôle du CC du PCV a également demandé d’examiner pour appliquer des sanctions disciplinaires contre plusieurs responsables des organisations du Parti à Hanoï et dans la province de Hoà Binh (Nord).

Elle a également examiné pour donner les conclusions sur la mise en œuvre de la tâche de contrôle, d’inspection et d’application des sanctions disciplinaires contre la Permanence et la Commission du contrôle du Comité du Parti de la province de Ninh Thuân (Centre).

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Le jardin Ave Maria et la magnifique cathédrale de Bùi Chu attirent les touristes Le jardin Ave Maria et la cathédrale Notre-Dame-Reine-du-Rosaire de Bùi Chu âgée de 135 ans, sont devenus depuis longtemps une destination attrayante pour de nombreux touristes vietnamiens et étrangers.