22/01/2019 19:46
La Commission des Affaires intérieures du Comité central du Parti communiste du Vietnam a apporté une contribution significative à la lutte contre la corruption, a-t-on affirmé lors de la conférence pour faire le bilan du travail de la commission en 2018 et définir ses tâches pour 2019, le 22 janvier à Hanoï.

>>Truong Hoà Binh demande de sévir contre les cadres corrompus
>>Le chef du Parti demande de renforcer la lutte anti-corruption
 

 
Conférence de la Commission des Affaires intérieures du CC du PCV pour faire le bilan du travail de la commission en 2018 et définir ses tâches pour 2019.
Photo: VNA/CVN


S'exprimant lors de la réunion, le chef de la commission, Phan Dinh Trac, a déclaré que le secteur des affaires intérieures avait bien joué son rôle en recherchant, proposant et conseillant le PCV dans la définition des principales orientations et politiques en matière d'affaires intérieures, de prévention de la corruption et de réforme judiciaire pour contribuer au perfectionnement des institutions et des cadres juridiques dans ces domaines.

Ladite commission a aidé le Politburo et le Secrétariat du Comité central à accélérer la mise en place et le perfectionnement des institutions socio-économiques et anti-corruption en créant progressivement un mécanisme de prévention. Elle s'est coordonnée efficacement avec les agences d’inspection et d’audit, la police, le Parquet et les tribunaux dans les enquêtes et le traitement de nombreuses affaires de corruption et de délits économiques graves, suscitant l’approbation du public.

Les commissions aux niveaux provincial et municipal ont conseillé les Comités provinciaux et municipaux de PCV dans l’élaboration et la publication de documents sur la mise en œuvre des réglementations du Parti et de l’État relatives aux affaires intérieures, au contrôle de la corruption et à la réforme judiciaire dans leurs localités. 

Depuis le début de son douzième mandat, le PCV a discipliné plus de 53.107 cadres et membres du Parti, dont plus de 60 hauts responsables sous la gestion du CC du PCV.

À elle seulle, la Commission des affaires intérieures a conseillé au Comité national de pilotage pour la prévention et la lutte contre la corruption de soumettre 87 crimes économiques et 78 affaires de corruption à son contrôle direct, dont 47 affaires concernant 634 accusés avaient été jugées.

Rien qu'en 2018, 23 affaires impliquant 304 accusés ont été portées devant les tribunaux, dont 10 affaires graves présentant un intérêt public.

En applaudissant les efforts et les réalisations du secteur des affaires intérieures du Parti, le secrétaire général du parti et président Nguyên Phu Trong a souligné qu'en tant qu'organisme consultatif stratégique du Parti sur les affaires intérieures, la prévention et la lutte contre la corruption et la réforme judiciaire, jouant le rôle de "porte-parole" du Parti dans ces domaines, le secteur des affaires intérieures du parti a la lourde tâche d'aider le parti à perfectionner les institutions juridiques et la loi, à intensifier la lutte contre la corruption et le gaspillage et à renforcer la discipline et l’ordre du Parti.

Nguyên Phu Trong a demandé au secteur de proposer des politiques et des orientations majeures concernant l'élaboration et l'application de la loi, en mettant l'accent sur les projets liés aux affaires intérieures, à la prévention et à la lutte contre la corruption et à la réforme judiciaire.

Il a exhorté le secteur à s’efforcer de rechercher et de conseiller le Comité central du Parti, le Politburo, le Secrétariat et les comités de Parti au niveau municipal et provincial pour perfectionner les règles du Parti et les institutions, politiques et lois de l’État. Le secteur devrait proposer des points de vue et des orientations majeurs dans les domaines qui serviront à la rédaction de documents pour le XIIIe Congrès national du parti et les congrès des organisations du parti à tous les niveaux.

Nguyên Phu Trong a également demandé au secteur de veiller à renforcer la supervision et l’inspection de la mise en œuvre des politiques et résolutions du parti ainsi que des politiques et lois de l’État dans les domaines relevant de sa compétence.

Il a noté que la Commission des affaires intérieures du Comité central du Parti, en tant qu'organe permanent du Comité national de pilotage de prévention et de lutte contre la corruption, devait continuer à faire progresser les enquêtes et le règlement des cas de corruption graves et des crimes économiques, et à améliorer l'efficacité des procédures et de la récupération des avoirs dans des affaires de corruption.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Tourisme de santé : un potentiel inexploité au Vietnam L'épidémie qui fait rage et la pollution croissante de l'environnement sont la raison pour laquelle le tourisme de santé est devenu une tendance dans le monde. En particulier, la période post-COVID-19 est considérée par les experts bénéfique pour tous les types de services de santé.