27/07/2018 23:20
La Commission centrale du contrôle du Parti communiste vietnamien a tenu sa 28e session du 24 au 26 juillet, en se concentrant sur les réglementations des violations commises par plusieurs unités et individus.
>>Ouverture de la conférence nationale sur la lutte contre la corruption
>>Révocation de la secrétaire adjointe du Comité du Parti de Dông Nai 
>>La 24e session de la Commission du contrôle du CC du PCV
>>Bilan de l’inspection de l'application de la 4e Résolution du PCV

Le chef de la Commission centrale du contrôle du Parti Trân Câm Tu préside la 28e session de la commission. Photo: VNA/CVN

Selon l'annonce de la commission le 27 juillet, l'une des affaires examinées lors de la réunion était celle de la Permanence du Comité du Parti du Département général de la logistique et de la technique (Département IV) relevant du ministère de la Police. 

La commission a conclu que la Permanence du Comité du Parti du Département général IV a violé le principe du centralisme démocratique et des règlements de travail, a manqué de responsabilité et d’inspection, et a relâché la direction, entraînant de nombreuses violations de la loi dans la gestion et l'utilisation des terres de sécurité et des biens publics, y compris la vente illégale d'actifs sur terre, le transfert du droit d'utilisation des terres, et la location de terres de sécurité. 

Plus précisément, le lieutenant-général Lê Van Minh, membre du Comité central du Parti de la Police, secrétaire du Comité du Parti et directeur général du Département général IV, doit assumer la responsabilité en tant que dirigeant de l'unité pour les violations et les fautes de la Permanence du Parti, et la responsabilité personnelle de ses propres violations et fautes dans l'exécution des fonctions et des tâches assignées. 

Le lieutenant-général Bùi Xuân Son, ancien membre de la Permanence du Comité du Parti et ancien directeur général adjoint du Département général IV, doit également être responsable des violations et des fautes de la Permanence du Comité du Parti et a la responsabilité principale des violations et des fautes dans le travail d’état-major sur la gestion et l’utilisation des terres de sécurité du secteur  quand il a été chargé d'être en charge de ce travail. 

Le lieutenant-général Bùi Van Thành, membre du Comité central du Parti de la Police, vice-ministre de la Police, directement en charge du Département général IV, ancien membre de la Permanence du Comité du Parti et ancien vice-directeur général du Département général IV, doit être responsable des violations et des fautes de la Permanence du Comité du Parti du Département général IV. Le lieutenant-général Bùi Van Thành, lui-même, a violé le principe du centralisme démocratique, a manqué de responsabilité et de supervision et a relâché la direction, laissant ainsi se produire beaucoup de violations et de fautes au Département général IV.  Les inspections ont également révélé que le lieutenant-général Bùi Van Thành a violé les réglementations sur la protection des secrets d'État et les règlements de travail du ministère de la Police. Il a signé des documents proposant la vente d'un certain nombre de maisons et de terrains de sécurité à l’encontre de la loi, et a signé un certain nombre de documents qui ne relèvent pas de son autorité. 

La Commission du contrôle a souligné que les violations commises par la Permanence du Comité du Parti du Département général IV et par le lieutenant-général Lê Van Minh et le lieutenant-général Bùi Xuân Son sont sérieuses, alors que les violations du lieutenant-général Bùi Van Thành sont très sérieuses, causant des pertes de biens de l'État et nuisant au prestige de l'organisation du Parti et du secteur de la Police, causant les indignations dans la société, conduisant ainsi à des mesures disciplines. 

Mesures dispciplinaires
contre des officiels de la Police


Dans le même temps, trois autres responsables doivent également avoir la responsabilité des violations de la Permanence du Comité du Parti du Département général IV, ainsi que de leurs violations et leurs fautes personnelles dans l'accomplissement de leurs fonctions et tâches assignées. Il s'agit du lieutenant-général Nguyên Van Chuyên, secrétaire adjoint et président de la Commission du contrôle du Comité du Parti, et vice-directeur général du Département général IV; le lieutenant-général Ksor Nham, membre de la Permanence et ancien président de la Commission du contrôle du Comité du Parti, vice-directeur général du Département général IV; et le lieutenant-général Vu Thuât, ancien secrétaire adjoint du Comité du Parti et ancien vice-directeur général du Département général IV. Leurs violations devraient être examinées et traitées conformément à la règlementation. 

Également à la réunion, la Commission du contrôle a décidé des mesures disciplinaires dans le cas de la Permanence du Comité du Parti de l’Armée de l’air et de la défense anti-aérienne du ministère de la Défense et des personnes concernées, dont les fautes avaient été confirmées lors de la réunion précédente. 

En conséquence, la Commission du contrôle a émis un avertissement en tant que mesure disciplinaire au lieutenant-général Nguyên Van Thanh, ancien secrétaire du Comité du Parti et ancien commissaire politique de l’Armée de l’air et de la défense anti-aérienne. 

La Commission du contrôle a proposé que le Secrétariat du Comité central du Parti envisage une sanction contre le lieutenant-général Phuong Minh Hoa, ancien membre du Comité central du Parti, ancien vice-directeur du Département général de la politique de l'Armée populaire du Vietnam, ancien secrétaire adjoint du Comité du Parti et ancien commandant de l’Armée de l’air et de la défense anti-aérienne. 

La Commission du contrôle a également demandé à la Permanence de la Commission militaire centrale de prendre des mesures disciplinaires conformément à son autorité contre la Permanence du Comité du Parti de l’Armée de l’air et de la défense anti-aérienne (mandat 2010-2015). 

La commission a également proposé que le Politburo envisage des mesures disciplinaires contre le lieutenant-général Bùi Van Thành, membre du Comité central du Parti de la Police, vice-ministre de la Police, ancien membre de la Permanence du Comité du Parti et ancien vice-directeur général du Département général de la logistique et de la technique, pour ses violations comme mentionnées ci-dessus. 

La commission a également demandé au Politburo de discipliner le lieutenant-général Trân Viêt Tân, membre du Comité central du Parti de la Police, ancien vice-ministre de la Police, pour avoir manqué de responsabilité et avoir relâché la direction pendant son mandat, et aussi pour avoir signé certains documents en violation des règlements sur la protection des secrets d'État, entraînant des conséquences très graves. 

Un autre cas soumis à discussion lors de la réunion a été les violations par la Permanence du Comité du Parti de la ville de Trà Vinh, province de Trà Vinh (Sud). La Commission du contrôle a indiqué que la Permanence du Comité du Parti de la ville de Trà Vinh et d'autres responsables avaient commis de très graves violations dans la mise en œuvre des politiques du Parti et de l'État visant à améliorer les conditions de logement en faveur des personnes ayant rendu service à la Révolution. Ces violations doivent être examinées et traitées conformément à la règlementation. 

Les autres points à l'ordre du jour concernaient les inspections et l'application des mesures disciplinaires du Parti concernant les Permanences et les Commissions du contrôle des Comités du Parti des provinces de Tuyên Quang et de Quang Ninh (Nord), ainsi que les résultats des inspections d'autres unités et individus.
 

VNA/CVN 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.