26/05/2018 15:54
La Colombie accédera officiellement la semaine prochaine à Bruxelles au statut de "partenaire mondial" de l'OTAN, une première pour un pays d'Amérique latine, a annoncé vendredi 25 mai son président Juan Manuel Santos.

>>Colombie ELN : le chef négociateur du gouvernement va quitter son poste
>>Colombie : le parti de l'ex-guérilla Farc inscrit pour "le combat politique"

"C’est très important - l'entrée de la Colombie dans l'OTAN dans la catégorie de partenaire mondial", déclare son président Juan Manuel Santos.

Photo: AFP/VNA/CVN


"Nous allons officialiser à Bruxelles la semaine prochaine et c'est très important l'entrée de la Colombie dans l'OTAN dans la catégorie de partenaire mondial. Nous serons le seul pays d'Amérique latine à bénéficier de ce privilège", a déclaré le président colombien dans une allocution télévisée.

M. Santos, prix Nobel de la Paix en 2016 grâce à ses efforts pour mettre fin à un demi-siècle de guerre civile dans son pays, a affirmé que cette adhésion "améliore l'image de la Colombie" et lui "permet de jouer un rôle beaucoup plus important sur la scène internationale".

Être partenaire mondial de l'Organisation du traité de l'Atlantique du Nord (OTAN) signifie être "dans une alliance stratégique de coopération militaire", expliqué à l'AFP le spécialiste des relations internationales Rafael Piñeros, professeur à l'Université Externado de Bogota. 

Selon lui, ce type de partenariat a été créé "pour générer des alliances stratégiques au-delà" de l'Europe, des États-Unis et du Canada, dans le but de maintenir la paix mondiale. 

Ce type d'adhésion ne signifie pas nécessairement que la Colombie va participer à des opérations militaires de l'OTAN, a-t-il nuancé. 

Les autres "partenaires mondiaux" de l'OTAN sont l'Afghanistan, l'Australie, la Colombie, l'Irak, le Japon, la République de Corée, la Mongolie, la Nouvelle-Zélande et le Pakistan. 

La Colombie avait accepté en décembre 2016 un accord pour une "plus grande" coopération militaire avec l'OTAN pour gérer l'après-conflit, à la suite du premier accord de paix signé entre le gouvernement colombien et la guérilla des Farc (Forces armées révolutionnaires de Colombie).

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée des beaux-arts de Hô Chi Minh-Ville, destination favorite des touristes