03/12/2018 11:18
>>Poutine et Erdogan conviennent de nouvelles mesures pour créer une zone démilitarisée en Syrie
>>Syrie: attaque au "gaz toxique" contre une zone du régime, représailles russes

La coalition dirigée par les États-Unis a tiré dimanche soir 2 décembre plusieurs missiles contre des sites militaires du Centre de la Syrie, mais n'a causé que des dégâts matériels, a rapporté l'agence de presse d'État SANA. Les missiles ont pris pour cibles plusieurs positions militaires situés au sud de la ville de Sukhneh, dans la campagne orientale de la province de Homs, dans le Centre de la Syrie, a indiqué SANA, ajoutant que l'attaque n'avait provoqué que des dommages matériels. Aucun détail supplémentaire n'a été divulgué, mais des activistes de l'opposition ont déclaré que l'attaque avait été lancée depuis la base américaine située dans la zone d'al-Tanf, dans la campagne de Homs, près de la frontière irakienne. L'attaque est survenue quelques jours après qu'Israël a frappé des sites militaires syriens dans la ville de Kisweh, au sud de Damas, la capitale du pays. Ce n'est pas la première fois que la coalition dirigée par les États-Unis s'attaque à des sites militaires syriens.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville