11/11/2021 19:15
La classe moyenne est considérée comme l'une des composantes importantes de l'économie vietnamienne. Cependant, le boom des achats après l'assouplissement des mesures de restriction au Vietnam ne s'est pas produit comme dans plusieurs autres pays. Et pour cause, la situation financière des foyers vietnamiens s'est globalement détériorée.
>>Le commerce électronique continuera de croître 
>>L’IPC en octobre en baisse de 0,2%
>>Nouveau dispositif de soutien aux entreprises impactées par la crise sanitaire
>>Accélérer la relance économique au quatrième trimestre

Les supermarchés doivent prendre très sérieusement les mesures de prévention et de lutte anti-épidémique.
Photo : VNA/CVN

Selon les données du World Lab Data du Royaume-Uni publiées en septembre, la classe moyenne vietnamienne - c’est-à-dire les personnes dépensant entre 11 et 110 USD par jour -, devrait atteindre environ 35 millions de personnes cette année, soit une hausse de 2 millions de personnes par rapport à l'année dernière. World Lab Data prévoit que d’ici la fin de la décennie, la classe moyenne au Vietnam augmentera de 21 millions de personnes. Le nombre de personnes âgées de 45 à 65 ans contribuera à près de 25% du pouvoir d'achat total du Vietnam, contre 20 % actuellement.

Selon Boston Consulting Group (BCG), la croissance rapide de la classe moyenne vietnamienne est un indicateur important pour les entreprises vietnamiennes et étrangères qui cherchent à développer leurs activités dans le pays. Dans son rapport sur la période 2015-2020, le BCG a indiqué les résultats d’un sondage révélant que 92% des Vietnamiens pensent avoir une vie meilleure que la génération de leurs parents et 93% croient que leurs enfants bénéficieront de meilleures conditions de vie que les leurs. Cet optimisme a contribué à une croissance économique soutenue dans cette période.

Cependant, l'épidémie de COVID-19 a entraîné un déphasage des prévisions précédentes en raison des perspectives de croissance économique précaires au quatrième trimestre 2021. Cela a contraint la classe moyenne et plus généralement tous les consommateurs à réduire leurs dépenses.

Des ménages inquiets qui consomment moins

Après quatre mois de distanciation sociale à Hô Chi Minh-Ville et dans de nombreuses autres provinces, les magasins de marque de luxe dans les principaux centres commerciaux du pays tels que Parkson, Takashimaya, Crescent Mall, ou Aeon Mall restent peu fréquentés. La pandémie a en effet frappé de plein fouet le pouvoir d’achat des Vietnamiens. Les dépenses prévues ces derniers mois par les ménages continuent aujourd’hui à être reportées.

Les experts en marketing et les économistes vietnamiens disent que la demande reste forte mais en déclin par rapport aux prévisions. La raison est bien sûr à chercher du côté de la longue distanciation sociale et des mesures de prévention de l'épidémie de COVID-19 mises en place notamment à Hô Chi Minh-Ville.

Une enquête de Nielsen Vietnam sur les changements de comportement de consommation post-épidémique des Vietnamiens montre que seulement 9% des personnes de la classe moyenne interrogées n’ont pas été affectées financièrement par la pandémie.

À Hô Chi Minh-Ville, les salons de coiffure étaient bien bondés pendant la première semaine de la réouverture. Mais, depuis, ils restent désespérément vides. De la même manière, les restaurants n’ont fait des recettes appréciables que pendant les trois premiers jours de la ''nouvelle normalité''. Même les sites de vente en ligne, très fréquentés pendant les jours de distanciation sociale, ont connu une baisse de leur fréquentation en octobre. Tous ces signes montrent que le pouvoir d'achat des consommateurs a nettement diminué.

Nguyên Phuong Nga, directrice principale du développement commercial de Kantar Vietnam, fait savoir qu’à leur première enquête en 2020, seuls 30% des consommateurs s'inquiétaient pour leur situation financière. En 2021, ce taux est passé à 54 %. Il s'agit du niveau le plus élevé ces cinq dernières années.

Diêu Thuy/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà préserve et développe l'artisanat traditionnel

Le printemps arrive chez les Xa Phang de Diên Biên Nous nous rendons aujourd’hui à Thèn Pa, un hameau rattaché à la commune de Sa Lông, dans la province septentrionale de Diên Biên, pour découvrir la façon dont les Xa Phang célèbrent le Têt.