14/02/2019 19:30
>>Big data: Orange rachète le britannique Basefarm
>>Un centre de données d'Apple en Chine ouvrira en 2020

Les autorités sanitaires chinoises se sont engagées à utiliser le big data et d'autres technologies Internet pour améliorer le diagnostic et le traitement des maladies rares, a rapporté jeudi 14 février le China Daily. La technologie Big Data est utilisée pour promouvoir le diagnostic et le traitement des maladies rares, avec un système informatisé national d'enregistrement des diagnostics et des informations thérapeutiques sur ces maladies, a déclaré Jiao Yahui, directrice adjointe chargée de l'administration et la supervision médicales de la Commission national de la Santé. Elle a souligné que de nombreuses maladies rares étaient héréditaires et que, par conséquent, le gouvernement prendrait des mesures pour améliorer les soins prénatals et le dépistage des maladies chez les femmes enceintes. Plus de 20 millions de personnes en Chine souffrent de maladies rares, a indiqué le Quotidien en citant Zhang Shuyang, vice-président de la Fédération chinoise des maladies rares. 
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm

Phu Quôc rouvrira bientôt ses portes aux touristes étrangers Le Premier ministre Pham Minh Chinh a ratifié la proposition du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme sur la réouverture de Phu Quôc à destination des touristes étrangers à partir d’octobre. Cette décision donnera le coup d’envoi du redressement touristique vietnamien après plusieurs mois de fermeture en raison de la crise sanitaire.