05/02/2020 23:00
Les développeurs chinois travaillent sur la recherche et le développement d'un robot qui peut remplacer les infirmières dans l'examen de la gorge pour réduire la propagation du nouveau coronavirus.
Un médecin assure une consultation en ligne avec une personne à l'hôpital de Shenyang, le 4 février 2020.
Photo : AFP/VNA/CVN


La recherche et le développement ont été lancés il y a plus d'une semaine par le grand fabricant de robots du pays, Siasun, et l'Institut d'automatisation de Shenyang de l'Académie des sciences de Chine (ASC), selon l'agence Chine nouvelle.

Plusieurs départements ont été mobilisés dans le développement, l'installation et l'essai pour gagner du temps. Dans le test du nouveau coronavirus, une infirmière utilise un écouvillon pour recueillir des sécrétions de la gorge du patient pour le test, ce qui risque d'infecter l'infirmière en raison de l'exposition au virus.

Le robot, qui comprendra un bras mécanique en forme de serpent et une pièce de collecte d'écouvillons, peut être contrôlé à distance pour protéger le personnel médical contre l'infection, selon Siasun Robot and Automation Co., Ltd.

Basée à Shenyang, capitale de la province du Liaoning, dans le Nord-Est de la Chine, Siasun a été fondée en 2000 et cotée en 2009 au Growth Enterprise Market.


APS/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains