02/04/2018 22:26
La Chine a annoncé lundi 2 avril des mesures de rétorsion contre les importations américaines en imposant des taxes sur 128 produits, d'une valeur de trois milliards de dollars, en réplique aux taxes américaines sur l'acier et l'aluminium, selon l'agence Chine Nouvelle.

>>Acier et aluminium : nouvel entretien entre Justin Trudeau et Donald Trump
>>Taxes américaines : l'UE attend des "clarifications" et met en garde Washington
 

Des employés de l'enseigne Park Packing, à Chicago, préparent de la viande de porc, en juillet 2015. Le porc surgelé fait partie des produits américains sur lesquels la Chine veut imposer des taxes.
Photo : Reuters/VNA/CVN


Pékin avait prévenu le mois dernier qu'il envisageait l'imposition des taxes sur 128 produits américains, faisant craindre le déclenchement d'une guerre commerciale entre les deux géants économiques mondiaux.

Les nouvelles taxes chinoises, imposées par la commission chargée des tarifs douaniers au sein du Conseil d'État (gouvernement), portent sur des produits divers allant des fruits à la viande de porc.

Donald Trump avait annoncé le 22 mars que les États-Unis imposeraient de nouvelles taxes sur quelque 60 milliards de dollars d'importations chinoises, une nouvelle qui avait secoué les marchés financiers.

Dès le lendemain, la Chine avait répliqué en dévoilant une liste de 128 produits sur lesquels elle affirmait vouloir appliquer des droits des douanes de 15% à 25% en cas d'échec des négociations entre les deux pays.

Washington déplore un déficit commercial colossal avec Pékin (375,2 milliards de dollars en 2017, selon les douanes chinoises). Mais le Global Times, sans dévoiler ses sources, estime que les États-Unis ont émis "certaine demandes déraisonnables" dans leur tentative forcer la Chine à accepter un compromis. "C'était naïf. Avec sa force commerciale, la Chine a tenu bon", a affirmé le journal.


AFP/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le tourisme intérieur du Vietnam devrait se redresser après le COVID-19 La résurgence du COVID-19 au Vietnam a mis de nombreux prestataires touristiques sous pression alors qu'ils essayaient de maintenir leurs entreprises à flot. Cependant, maintenant que la pandémie s’apaise, ils ont des conditions favorables pour ramener leurs affaires à la normale.