07/07/2017 11:00
Le président chinois Xi Jinping, en visite en Allemagne, a déclaré jeudi 6 juillet à Berlin que la Chine voulait travailler avec la Corée du Sud pour réorienter les relations bilatérales entre les deux pays vers un développement sain.
>>Entretien téléphonique entre les présidents chinois et sud-coréen
>>Séoul et Pékin mettent en œuvre leur ALE à partir du 20 décembre

Entretien entre le président chinois Xi Jinping et son homologue sud-coréen, Moon Jae-in, en amont du sommet du G20, le 6 juillet à Berlin.
Photo : Xinhua/VNA/CVN

Le président chinois a tenu ces propos lors d'une rencontre avec son homologue sud-coréen, Moon Jae-in, en amont du sommet du G20 qui se tiendra vendredi 7 juillet et samedi 8 juillet à Hambourg, ville portuaire du nord de l'Allemagne.

La Chine et la Corée du Sud, deux nations proches géographiquement, ont des cultures étroitement liées et de notables avantages complémentaires, a indiqué M. Xi, ajoutant que les deux pays avaient considérablement développé leurs relations depuis l'établissement des relations bilatérales il y a 25 ans, ce qui a grandement bénéficié aux deux peuples et contribué à la paix, la stabilité et la prospérité dans la région.

"Depuis un certain temps, les relations Chine-Corée du Sud font face à des difficultés, ce que nous ne voulons pas", a souligné M. Xi. Les deux parties ont la responsabilité commune de maintenir et développer les relations bilatérales, a-t-il poursuivi.

M. Xi a également appelé Séoul à prendre au sérieux les préoccupations justifiées de la Chine, et à gérer correctement les questions concernées afin d'éliminer les obstacles au développement des relations bilatérales.

Pour sa part, M. Moon a déclaré que la Corée du Sud attachait une grande importance à sa relation avec la Chine, ajoutant que les deux pays jouissaient d'une longue histoire d'échanges, partageaient un large éventail d'intérêts communs, et étaient devenus d'importants partenaires de coopération.

M. Moon a rappelé qu'il avait encouragé de nombreux échanges avec la Chine depuis sa prise de fonction, faisant remarquer que Séoul cherchait à travailler avec Beijing à l'intensification des échanges et de la coopération entre les deux pays à divers niveaux et dans divers domaines, afin de mettre au point un partenariat stratégique pour les deux pays.

Le président sud-coréen a ajouté qu'il comprenait parfaitement les préoccupations de la Chine et comptait engager une communication approfondie avec la partie chinoise.

Evoquant la situation sur la péninsule coréenne, le dirigeant chinois a affirmé que son pays soutenait les efforts déployés par le nouveau gouvernement sud-coréen pour rétablir le contact et le dialogue avec la République populaire démocratique de Corée (RPDC).

La Chine est très engagée dans la dénucléarisation de la péninsule coréenne, la promotion de la paix et la stabilité de la péninsule, et la résolution du problème par des dialogues et des consultations, a expliqué le président chinois.

M. Moon a indiqué que son pays était d'accord sur le fait que la question devait être résolue par des dialogues et des consultations, ajoutant qu'il était prêt à travailler en étroite collaboration avec la Chine pour parvenir à la dénucléarisation de la péninsule et préserver la paix et la stabilité régionales.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

Son Doong, Un groupe de touristes russes vient de visiter l'une des plus belles merveilles naturelles du monde – la grotte Son Doong au Vietnam. Et il ne cesse de louer la beauté exotique et majestueuse de cette grotte, cité par Russia Today.