13/09/2021 12:03
La Chine a remis dimanche 12 septembre un nouveau stade national dans la capitale cambodgienne, Phnom Penh, d'une valeur de 150 millions d'USD, ce qui en fait la plus importante infrastructure offerte au pays, selon le gouvernement.

>>Bond des exportations cambodgiennes de riz vers la Chine
>>La Chine et le Cambodge renforcent la coopération
 

Le Premier ministre cambodgien Hun Sen (centre) et le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi (gauche), lors de la remise par la Chine au Cambodge du nouveau stade national, le 12 septembre à Phnom Penh.
Photo : AFP/VNA/CVN


D'une capacité de 60.000 places, le stade est le dernier projet en date entrant dans le cadre de l'initiative des Nouvelles routes de la soie (Belt and Road Initiative) de plus de 1.000 milliards d'USD menée par Pékin afin d'étendre son influence à l'étranger.

L'inauguration de l'enceinte sportive, qui accueillera en 2023 les Jeux d'Asie du Sud-Est, s'est déroulée en présence du ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi.

L'infrastructure, qui prendra le nom de Stade national Morodok Techno, à la forme d'un navire à voile qui symbolise la longue amitié entre les deux pays, quand les Chinois se rendaient par bateau au Cambodge, a-t-on expliqué de source officielle.

Il est entouré d'un fossé qui doit rappeler l'eau encerclant l'enceinte du temple d'Angkor Wat, joyau archéologique du Cambodge.

Le Premier ministre Hun Sen a défendu dimanche 12 septembre les relations entre son pays et la Chine, qui font pourtant l'objet de critiques de plus en plus fortes, assurant que Pékin était un "ami respecté et de confiance".

"Ai-je fait une erreur en contactant nos amis chinois lorsque l'on voit quels en sont les résultats ?", s'est-il interrogé, faisant référence au stade, qu'il a présenté comme "une nouvelle étape dans la solide amitié qui lie le Cambdoge et la Chine".

Les deux pays ont profité de la visite de M. Wang pour signer plusieurs contrats, pour lesquels Pékin a promis un investissement de 250 millions d'USD en faveur de projets de développements, selon le Premier ministre cambodgien.

Wang Yi a pour sa part assuré que la Chine n'imposera jamais "des conditions d'ordre politiques" dans sa coopération avec Phnom Penh.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quand le tourisme sauve l’identité culturelle Pour les Co Tu de Hoà Vang, un district montagneux rattaché à la ville de Dà Nang (Centre), Dinh Van Nhu est un pionnier. Il a en effet été le tout premier habitant de cette ethnie minoritaire à transformer sa demeure en maison d’hôtes, un modèle d’hébergement chez l’habitant particulièrement prisé des touristes.