25/09/2018 19:11
Les ministres des Affaires étrangères de la Chine et du Canada se sont rencontrés lundi 24 septembre à New York, soulignant tous deux l'importance de défendre le multilatéralisme et l'ordre commercial régulé.
>>Trump implacable avec Pékin, son administration poursuit le dialogue
>>Accord entre la Chine et le Canada pour des visas de dix ans

Le Premier ministre chinoise Li Keqiang (gauche) et son homologue canadien Justin Trudeau, le 22 septembre 2016 au Parlement canadien à Ottawa.
Photo: AFP/VNA/CVN

En discutant avec son homologue canadienne Chrystia Freeland, en marge de la 73e Session ordinaire de l'Assemblée générale des Nations unies, M. Wang a indiqué que le multilatéralisme était confronté à de graves problèmes posés par la montée de l'unilatéralisme et du protectionnisme. La Chine défend inconditionnellement le libre-échange et le système commercial global fondé sur les règles, a déclaré M. Wang, qui assume également le poste de conseiller d'État chinois.

Si les règles internationales étaient compromises, le monde reviendrait à la loi de la jungle, au détriment de toutes les nations, et les petites et moyennes nations seraient les plus sévèrement touchées, a-t-il ajouté. La Chine et le Canada partagent des vues similaires sur la sauvegarde du multilatéralisme.

"Dans les circonstances actuelles, nous devons, avec de nombreux pays, lancer un appel conjoint pour l'adhésion au multilatéralisme, le respect des règles internationales et la sauvegarde du système commercial multilatéral axé sur l'Organisation mondiale du commerce (OMC)", a déclaré le diplomate chinois.

La Chine soutient la réforme de l'OMC, qui doit défendre les valeurs et les principes fondamentaux de l'organisation et prendre en compte les droits et les préoccupations des pays en voie de développement, a-t-il ajouté.

Mme Freeland a pour sa part affirmé que le Canada soutenait le multilatéralisme, car il était très important pour son pays. Le monde ne peut en aucun cas revenir à la loi de la jungle, et le Canada est prêt à rester en contact étroit avec la Chine sur la réforme de l'OMC, a-t-elle ajouté, notant que son pays appréciait hautement ses liens avec la Chine et était déterminé à renforcer la coopération avec cette nation asiatique.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vi Khê, le berceau de l’horticulture vietnamienne

À la recherche d'une stratégie pour optimiser les potentiels touristiques Une stratégie visant à développer un tourisme adapté au changement climatique dans le delta du Mékong est en cours d'élaboration, dans le but d'exploiter pleinement le potentiel local.