21/04/2020 16:04
>>La Chine révise son bilan à la hausse
>>Face au virus, Pékin se mue en cité interdite

Un porte-parole chinois a dénoncé lundi 20 avril certains politiciens prônant des poursuites à l'encontre de la partie chinoise pour avoir causé la propagation mondiale du COVID-19 et leur a demandé de cesser d'attaquer et de blâmer la Chine pour rien. "Le virus est un ennemi commun de toute l'humanité et peut frapper n'importe quand et n'importe où. Comme d'autres pays, la Chine est également une victime, et non un coupable, et encore moins un complice du virus", a déclaré Geng Shuang, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, lors d'une conférence de presse. La Chine a pris les mesures les plus complètes, rigoureuses et approfondies afin de contenir l'épidémie dans un esprit ouvert, transparent et responsable, a indiqué M. Geng. "La Chine a fait d'énormes sacrifices, accumulé des expériences précieuses et contribué considérablement à la réponse mondiale. La communauté internationale témoigne et applaudit les efforts et les progrès de la Chine", selon M. Geng. Face aux grandes crises de santé publique et aux maladies infectieuses, la communauté internationale doit être solidaire et travailler ensemble, au lieu de recourir à l'accusation mutuelle ou d'exiger des réparations et des comptes, a-t-il déclaré.


Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Inauguration d'un téléphérique disposant du pilier le plus haut du monde Le téléphérique Cat Hai - Phu Long qui relie les communes de Dông Bai et de Phù Long, district de Cat Hai, ville portuaire de Hai Phong (Nord), a été inauguré le 6 juin.