03/03/2016 17:34
Le Département d'État américain a protesté le 2 mars contre la Chine pour avoir utilisé sa marine afin d'intimider les navires de pêche d'autres pays dans une zone disputée en Mer Orientale.
>>Débat sur la Mer Orientale aux États-Unis
>>Hoàng Sa est une pêcherie traditionnelle du Vietnam

Les États-Unis ne veulent pas que la Chine utilise sa marine pour intimider les navires de pêche d'autres pays de la région, a déclaré le porte-parole du Département d'État, Mark Toner, lors d'une conférence de presse.

Selon le correspondant de l'Agence Vietnamienne d'Information (VNA) à Washington, le même jour, le secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter, a également mis en garde la Chine contre ses actes "agressifs" en Mer Orientale.

On voit sur ce cliché deux batteries de huit lanceurs de missiles sol-air et un système radar sur l’île de Phu Lâm (Woody) relevant de l'archipel vietnamien de Hoàng Sa (Paracels). Photo : ISI/CVN

"La Chine ne doit pas poursuivre la militarisation en Mer Orientale", a déclaré M. Carter dans un discours prononcé au Commonwealth Club de San Francisco, ajoutant que "des actions spécifiques auront des conséquences spécifiques".

Interrogé sur d'éventuelles conséquences, M. Carter a déclaré que l'armée américaine avait augmenté ses déploiements dans la région de l'Asie-Pacifique et devrait décaisser 425 millions de dollars d'ici 2020 pour financer davantage d'exercices et de formations avec les pays de la région, outre l'intensification de sa flotte de sous-marins et de drones sous-marins.

Selon Reuters, les responsables philippins ont annoncé le 2 mars que ces dernières semaines, la Chine avait envoyé jusqu'à sept navires au atoll de Quirino Atoll (ou atoll de Jackson), ce qui empêche les pêcheurs philippins d'accéder à leurs zones de pêche traditionnelles et augmente les tensions dans la région.

Le ministre philippin des Affaires étrangères Albert del Rosario a annoncé que des navires des garde-côtes chinois avaient été aperçus il y a deux semaines à proximité d'un atoll disputé en Mer Orientale, suscitant des craintes que Pékin puisse prendre le contrôle de celui-ci.

Le ministère philippin des Affaires étrangères a réitéré son appel à la Chine de s'abstenir de conduire des activités qui pourraient complexifier ou intensifier les conflits en Mer Orientale et affecter la paix comme la stabilité de la région.

Souveraineté indiscutable du Vietnam
sur Hoàng Sa et Truong Sa


Lors d'une conférence de presse régulière tenue le 25 février, le porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères Lê Hai Binh avait déclaré que "la souveraineté du Vietnam sur Hoàng Sa et Truong Sa est indiscutable", soulignant que les actes de la Chine, en dépit des protestations et des préoccupations du Vietnam comme de la communauté internationale, portent non seulement gravement atteinte à la souveraineté du Vietnam, mais aussi intensifient la militarisation en Mer Orientale, menaçant la paix et la stabilité dans la région comme la liberté et la sécurité maritime et aérienne dans cette zone maritime.

"Le Vietnam s'oppose fermement à tous actes de violation de sa souveraineté et demande à la Chine d'être responsable et constructive dans ses propos comme dans ses actes pour maintenir la paix et la stabilité dans la région et dans le monde, sur la base du respect du droit international, en particulier la convention des Nations unies sur le droit de la mer et la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale", a-t-il déclaré.
 
VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Hô Chi Minh-Ville promeut ses atouts touristiques sur les plateformes en ligne Le 17e Festival du tourisme de Hô Chi Minh-Ville se déroule du 4 au 25 décembre avec de nombreuses activités organisées à la fois en présentiel et en ligne.