24/06/2014 08:25
Le secteur du cuir et de la chaussure du Vietnam a vu ses exportations augmenter considérablement au cours du premier semestre, permettant d’espérer rapporter au pays 12 milliards de dollars cette année, a fait savoir lundi l’Association vietnamienne du cuir et de la chaussure (LEFASO).

>>Chaussures-produits du cuir : 5,7 milliards de dollars d’exportations depuis janvier
>>Le Vietnam, cible de nombreux géants des chaussures et du cuir

Les exportations nationales de chaussures et produits en cuir ont affiché une croissance moyenne de 14% au cours des six premier mois de cette année, et celles de sacs, de plus de 18%, a indiqué le vice-président de l’association Diêp Thành Kiêt.

L'industrie du cuir et de la chaussure du Vietnam, qui compte quelque 800 entreprises avec plus de 624.000 travailleurs, a exporté l’an dernier 10,4 milliards de dollars de produits, a-t-il rappelé lors du séminaire intitulé "Economie vietnamienne 2014 - Perspectives d’affaires des secteurs du cuir, de la chaussure, et du textile-habillement".

Les entreprises vietnamiennes voient l’avenir de leurs affaires avec plus d’optimisme qu’au dernier semestre de 2013, selon une enquête de conjoncture des six premiers mois. Cependant, si tous les indicateurs se sont améliorés, le niveau de profitabilité des entreprises laisse encore à désirer.

Le secteur du cuir et de la chaussure est plus réputé pour être un sous-traitant qu’un fournisseur, étant tributaire des importations des matières premières étrangères. Sa part des composants produits sur place représente 60%, contre seulement 40% pour le textile-habillement.

Le Vietnam terminera bientôt ses négociations du Partenariat transpacifique (TPP) avec les États-Unis tandis qu’il débute celles concernant l’Accord de libre-échange (FTA) avec l’UE. Ces accords posent un défi majeur pour l’industrie nationale du cuir et de la chaussure mais offrent en même temps de belles opportunités pour doper ses exportations futures.

Suite à l’entrée en vigueur du TPP et du FTA, les entreprises exportatrices de chaussures verront leurs droits de douanes diminués ou tout simplement annulés. Ces accords leur permettront également d’accéder aux nouvelles technologies des grandes marques mondiales.

En effet, pour pouvoir bénéficier des droits de douanes préférentiels, les exportateurs vietnamiens doivent répondre aux conditions requises en matière d’utilisation des matières premières locales.

Face à cette situation, l’instauration de zones de production de matières premières s’impose. Le pays recense déjà 119 entreprises opérationnelles dans la fabrication de matières premières et de machines pour l’industrie de la chaussure. Une coopération plus étroite est toutefois indispensable entre celles-ci et les entreprises exportatrices.

Plannifié pour devenir une des industries exportatrices phares de l’économie nationale en 2020, le secteur du cuir et de la chaussure cible l’objectif d’enregistrer une croissance de la valeur de production industrielle de 8,8% et de porter le taux de localisation à 75-80%. 
 

 
VNA/CVN


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.