29/01/2020 17:57
Sous la présidence vietnamienne, le Conseil de sécurité de l’ONU a pour la première fois adopté une déclaration sur la Charte de l’ONU. Il l’a fait le 9 janvier, au cours d’un débat présidé par le vice-Premier ministre et ministre vietnamien des Affaires étrangères Pham Binh Minh.

>>Conseil de sécurité : le Vietnam privilégie le respect de la Charte de l’ONU
>>ONU: le Conseil économique et social et les empreintes du Vietnam
 

Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh (droite).
Photo : ONU/CVN


Voici maintenant un résumé des propos du vice-Premier ministre et ministre vietnamien des Affaires étrangères Pham Binh Minh.

C’est pour "préserver les générations futures du fléau de la guerre" que les fondateurs de l’Organisation des Nations unies en ont élaboré la Charte, il y a de cela 75 ans. Cette charte repose sur quelques principes fondamentaux : rejet des guerres d’agression ; égalité entre tous les pays ; respect de l’indépendance, de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de tous les pays ; non-recours à la force ; non-ingérence dans les affaires intérieures d’autrui et primauté au règlement pacifique des litiges. Comme l’a rappelé le vice-Premier ministre vietnamien, ces principes sont à la base du droit international moderne qui régit les relations entre les pays et qui promeut l’établissement et le développement d’un arsenal juridique international complet, couvrant aussi bien les problèmes de désarmement que la promotion des droits de l’homme, l’économie ou encore le changement climatique.

L’histoire le prouve... Le respect et l’application de cette charte sont essentiels au maintien de la paix et de la sécurité, a affirmé Pham Binh Minh. D’après le chef de la diplomatie vietnamienne, ce n’est que lorsqu’un pays cesse d’observer la charte et le droit international que la paix et la sécurité se retrouvent compromises. 

Le monde change. Aucun pays ne peut prétendre faire cavalier seul. Aussi la Charte de l’ONU est-elle plus que jamais d’actualité. Aussi faut-il faire en sorte que l’ONU soit le garant des intérêts de tous ses membres, que le multilatéralisme reste la tendance dominante. Voilà, selon Pham Binh Minh, le seul moyen de préserver la paix et la sécurité, de promouvoir le développement durable, de lutter contre le changement climatique et de reconstruire les pays ravagés par la guerre.

Si tous les pays doivent respecter la Charte de l’ONU, ceux du Conseil de sécurité doivent montrer l’exemple, a estimé le vice-Premier ministre vietnamien, qui a fait trois propositions.

Première proposition : les pays doivent réaffirmer leur engagement à promouvoir le multilatéralisme représenté par l’ONU. Ils ont tout intérêt à utiliser les mécanismes et les outils évoqués dans la Charte de l’ONU, notamment pour prévenir les conflits et résoudre pacifiquement les litiges internationaux.

Deuxième proposition : les organisations régionales doivent valoriser leur rôle, collaborer avec l’ONU et son Conseil de sécurité dans le maintien de la paix et de la sécurité dans leurs régions respectives, de façon à contribuer au maintien de la paix et de la sécurité à l’échelle mondiale. En Asie du Sud-Est, l’ASEAN a élaboré sa charte en s’inspirant de celle de l’ONU. Elle est devenue une communauté cohérente et ouverte qui s’affirme sur la scène internationale, a rappelé Pham Binh Minh.

Troisième proposition : les pays doivent veiller à ce que leurs statégies et politiques de développement, de sécurité et de défense soient compatibles avec les normes et les principes fondamentaux du droit international et de la Charte de l’ONU.

Le Vietnam, qui a enduré des guerres, comprend mieux que quiconque les valeurs de la Charte de l’ONU et la nécessité absolue de la respecter. Membre actif et responsable de l’ONU, notre pays fera tout son possible pour que cette charte soit appliquée, pour la paix, la sécurité et le développement durable, a conclu Pham Binh Minh. 
 

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
D Free Book et son message de partage des connaissances

COVID-19 : Quang Nam, une destination sûre et conviviale Jusqu'à présent, il n'y a eu aucun cas de COVID-19 dans la province centrale de Quang Nam. Par conséquent, toutes les activités touristiques dans cette locailité se déroulent toujours normalement. C’est ce qu’a déclaré mercredi 19 février le président du Comité populaire provincial Lê Tri Thanh.