28/05/2019 18:50
La Commission économique et sociale pour l’Asie et le Pacifique (CESAP / ESCAP) a appelé lors de sa 75e session, du 27 au 31 mai à Bangkok, en Thaïlande, à promouvoir l’autonomisation et le développement inclusif.
>>Une étude révèle les conséquences de la sécheresse en Asie du Sud-Est
>>Le Vietnam participe à la 74e session de la CESAP à Bangkok
>>Renforcement de la coopération internationale pour aider les pays sans littoral

La princesse Maha Chakri Sirindhorn de Thaïlande a souligné l’importance d’une approche du développement durable centrée sur les personnes. Le développement est un travail intégré avec les dimensions et les questions à traiter, y compris la santé, l’éducation et l’emploi.


La secrétaire générale adjointe et secrétaire exécutive de la CESAP, Armida Alisjahbana, a partagé comment des sociétés autonomes peuvent relever des défis qui transcendent les frontières et accélérer les progrès en direction des 17 Objectifs de développement durable (ODD).

Dans un message vidéo, le secrétaire général de l’ONU, António Guterre, a déclaré que durant ces dernières décennies, la qualité de vie s’est améliorée pour la plupart des habitants de la région. Cependant, les inégalités croissantes constituent une menace pour les avancées futures. Le défi consiste à faire en sorte que les progrès socio-économiques atteignent les laissé-pour-compte. 

La présidente de l’Assemblée générale de l’ONU, María Fernanda Espinosa Garcés, a indiqué dans un message vidéo que des investissements accrus dans la protection sociale et des cadres institutionnels et juridiques plus solides qui favorisent l’inclusion et autonomisent les femmes et les filles sont la chose la plus proche d’une formule magique pour les ODD. Cela nécessitera un leadership politique de la région ainsi qu’une action associant diverses parties prenantes à tous les niveaux. Le ministre mongol des Affaires étrangères, Damdin Tsogtbaatar, qui a été élu président de la 75e session, a souligné la notion importante des ODD: ne laisser personne de côté.

L’ambassadeur Nguyên Hai Bang, chef de la délégation vietnamienne, a souligné que, même si plus de 80% des personnes souffrant de l’extrême pauvreté sont sorties de la pauvreté, l’écart entre les riches et les pauvres se creuse de plus en plus. Il a déclaré que pour renforcer l’autonomisation, assurer l’inclusion et l’égalité, les pays devraient réformer les politiques et les services publics, encourager toutes les couches de la population à participer au processus d’élaboration des politiques, veiller à ce que toutes les personnes aient accès à l’éducation, améliorer le bien-être et l’assurance sociale ainsi que les services de santé. Le diplomate a également estimé que les pays développés devraient assister davantage les pays en développement dans la mise en œuvre de l’Agenda 2030 pour le développement durable, notamment par le renforcement des capacités, le transfert technique, la promotion du commerce et des ressources financières.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La deuxième édition du tournoi amical de football Vietnam - France avec succès

L’hébergement homestay en plein boum au Vietnam Le service homestay se multiplie de plus en plus au Vietnam. Cela contribue à diversifier les produits touristiques ainsi qu’à créer de nouvelles expériences pour les voyageurs afin de faire du Vietnam une destination attrayante.