20/03/2020 20:00
"On ne peut visiter A Luoi sans voir la cascade d’A Nôr", assurent les habitants locaux. Située dans la province de Thua Thiên-Huê (Centre) à environ 2km de ce district montagneux, la cascade d’A Nôr a conservé sa beauté sauvage.
>>Bien plus qu’une spécialité artisanale…
>>Thua Thiên-Huê développe l'artisanat traditionnel

La cascade d’A Nôr, dans le district d'A Luoi, province de Thua Thiên-Huê (Centre). 
Photo : VOV/VNA/CVN
Avant de découvrir le site quelque cent mètres plus loin, c’est le bruit de l’eau qui attire tout d’abord l’attention des visiteurs.

La cascade d’A Nôr est très impressionnante. L’eau tombe d’une hauteur de 120 mètres sur trois niveaux et forme un rideau de velours blanc au milieu d’une verdure luxuriante. Les chutes se jettent dans une immense piscine naturelle dans laquelle le visiteur peut se baigner. 

"Ce site a laissé à ma famille des souvenirs inoubliables. On se baigne et on déguste des plats traditionnels des ethnies locales. C’est délicieux. La cascade est vraiment pittoresque et si nous revenons à A Luoi, nous ne manquerons pas de revenir à la cascade", dit Pham Minh Vui, un touriste de Quang Binh.        

Installés à côté de la cascade dans de petites tentes en bambou, des Tà Ôi et des Pa Cô, les minorités ethniques locales, proposent aux touristes des plats typiques de leur cuisine.

"En s’arrêtant chez nous, les touristes peuvent goûter nos spécialités locales comme le riz gluant, le poisson ou le poulet grillé dans un tube de bambou, les brochettes de porc grillées, le gâteau A Quat, ou encore des légumes cueillis dans la forêt. Ils découvrent aussi l’alcool ‘doac’. Nous proposons aussi la location de tentes équipées de fours pour ceux qui veulent cuisiner", indique Hô Thi Lan, une villageoise reconvertie dans le tourisme communautaire.

Une fois dans le site, les voyageurs peuvent partir à la découverte de la culture et des coutumes des ethnies minoritaires dans le village de Viêt Tiên. Lors des fêtes et cérémonies, les garçons et les jeunes filles des ethnies Tà Ôi et Pa Cô jouent des gongs et des tambours et chantent des airs folkloriques "cha châp" ou "k’loi". Les patriarches du village racontent aux touristes les heures glorieuses du district d’A Luoi qui fut une base de la révolution lors de la résistance anti-américaine. Ces dernières années, les autorités locales ont beaucoup investi dans la modernisation des infrastructures et ont organisé des ateliers pour apprendre aux villageois les rudiments du tourisme communautaire.

Nguyên Manh Hùng, président du comité populaire du district d’A Luoi : "Notre district a élaboré une stratégie pour développer le tourisme sur ce site. Nous avons créé un groupe de travail qui réunit les professionnels du secteur et des investisseurs. La finalité est d’améliorer les infrastructures de la zone touristique. Nous proposons aussi aux habitants des ateliers pour leur apprendre à accueillir les touristes et leur expliquer leurs attentes classiques".

Le district d’A Luoi abrite également de grandes et majestueuses forêts et les rivières Lin, Pâr Le et A Roàng.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Une Le district montagneux de Huong Hoa, province de Quang Tri, au Centre, s’attèle à un projet de taille : devenir une terre de floriculture et attirer les touristes. Créer une "mini Dà Lat" en somme, un surnom dont on l’affuble déjà !