19/11/2021 13:54
Le journaliste américain Amiad Horowitz, basé à Hanoï, se dit impressionné de l’approche adoptée par le Vietnam pour endiguer l’épidémie et mettre en œuvre la campagne de vaccination.

>>COVID-19 : Dà Nang commence la vaccination des adolescents
>>COVID : vaccination des adolescents vietnamiens à partir de novembre
 

Capture d'écran de l’article à propos de la campagne vietnamienne de vaccination contre le COVID-19 écrit par la journaliste Amiad Horowitz sur le site web américain People’s World. Photo : LD/CVN


Fin septembre, le site web américain People’s World a publié un article à propos de la campagne vietnamienne de vaccination contre le COVID-19 écrit par le journaliste Amiad Horowitz. Selon l’auteur de l’article, pendant un an et demi, le Vietnam a mis en œuvre une stratégie de prévention contre le COVID-19 très efficace. Une grande partie de ce succès est due à une approche communautaire de la réponse.

Cependant, lorsque le variant Delta est apparu, la situation s’est compliquée, notamment dans le Sud du pays. Depuis le mois de septembre, le gouvernement et le peuple vietnamiens ont repris la même approche pour la vaccination et cela fonctionne encore très bien.

Le plus difficile pour le Vietnam est d’acheter suffisamment de vaccins pour près de 100 millions de personnes. Alors que le gouvernement vietnamien a activé une diplomatie "vaccinale" pour permettre au pays de recevoir rapidement les doses de vaccin, un fonds pour les vaccins anti-COVID-19 a été créé dans le même temps afin que la population et les entreprises participent à l’effort national en faisant des dons pour l’achat des doses de vaccins étrangers et le développement du vaccin national.

Au moment de la publication de l'article, le ministère vietnamien de la Santé avait approuvé sept vaccins différents contre le COVID-19 à usage domestique, dont le dernier en date est le vaccin Abdala de Cuba. Lorsque des doses de 
vaccins anti-COVID-19 sont arrivées au Vietnam, ils ont été distribuées à 19.000 "sites de vaccination" différents à travers le pays, qui ont ensuite organisé les vaccinations pour la zone de service.

Une approche au plus près des populations

La distribution des vaccins a été faite par l’intermédiaire des autorités du quartier à travers le pays. Ces instances locales connaissent les besoins et la logistique de leurs communautés et peuvent distribuer les vaccins de manière organisée et efficace.

Amiad Horowitz, qui vit à Hano
ï, partageait le fait que la campagne de vaccination dans son quartier lui est apparue comme "organisée et impressionnante". En effet, le 9 septembre, les résidents avaient reçu des avis de vaccination par SMS, appels téléphoniques et même des annonces par haut-parleurs pour se rendre le lendemain dans les maisons communautaires pour un dépistage COVID-19 avant la vaccination.


Le centre de dépistage est organisé par l'autorité locale, soutenue par des bénévoles et des experts médicaux. "L’ensemble du processus, de la file d’attente à la fin du test, a pris environ 5 minutes", a expliqué le journaliste sur People’s World.

Deux jours plus tard, des formulaires médicaux de pré-vaccination étaient distribués aux résidents pour qu’ils soient remplis et récupérés par les autorités locales. Et puis deux jours plus tard, des résidents sont venus se faire vacciner au poste sanitaire de la circonscription.

Sur le site de vaccination, les gens sont aidés dans la procédure par les autorités locales et les volontaires. Le journaliste américain a raconté qu’il y a en outre des volontaires pour aider les étrangers qui viennent se faire vacciner.

Il faut attendre moins d’une heure entre le début de la file d’attente et la réception du vaccin COVID-19. À la fin de la journée, tous les résidents adultes du quartier avaient été vaccinés. Le correspondant de People’s World a souligné "qu’il est impossible de ne pas être impressionné par l’efficacité de la communauté à travailler ensemble".

Le journaliste note que dans l’ensemble, la campagne de vaccination contre le COVID-19 s’est bien déroulée. La seule journée du 13 septembre, plus d’un million d’habitants de Hanoï ont reçu une première dose du vaccin. Au 15 septembre, plus de 90% de la population adulte de la capitale avait reçu au moins une dose de vaccin.

Soulignant que le Vietnam a accéléré le taux de vaccination, l’auteur a souligné que lorsque la campagne nationale de vaccination a commencé en juin, seulement 2 millions de personnes environ avaient reçu la première dose. Quatre mois plus tard, ce nombre est passé à plus de 26 millions, dont près de 6 millions complètement vaccinés. Alors que le Vietnam reçoit plus de doses du vaccin COVID-19, le déploiement de la vaccination se poursuivra de la même façon.

Thu Huong/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Expérience de voyage en ligne, une nouvelle orientation pour le tourisme de Hà Giang Face aux impacts négatifs de l'épidémie de COVID-19, la province septentrionale de Hà Giang profite des plateformes numériques pour promouvoir son secteur touristique.