12/07/2017 12:04
>>L'océan Arctique, un cul-de-sac pour les déchets en plastique flottants
>>Les glaces hivernales de l'Arctique au plus bas depuis 38 ans

La calotte glaciaire de l'Arctique devrait atteindre son deuxième plus bas niveau depuis le début des observations par satellite en 1979, selon des scientifiques de l'Académie des Sciences de Chine (ASC). "Selon un système de prévision développé par notre équipe de recherche, la calotte glaciaire Arctique ne devrait être que de 4,1 millions kilomètres carrés en septembre 2017", a déclaré Liu Jiping de l'Institut de physique atmosphérique de l'ASC. Généralement, la calotte glaciaire Arctique atteint son minimum au mois de septembre de chaque année, et le changement climatique a eu des conséquences importantes, avec environ 50% de pertes depuis 1979, selon M. Liu. La calotte glaciaire Arctique avait atteint 3,41 millions de kilomètres carrés en septembre 2012, son niveau le plus bas de l'histoire, en été, d'après l'Organisation météorologique mondiale. Les scientifiques de l'ASC ont annoncé que la fonte des glaces permettrait aux navires de naviguer dans le passage du nord-est de l'Océan Arctique, une voie qui longe la côte nord de la Sibérie, en Russie. M. Liu a indiqué que la fonte des glaces de l'Océan Arctique en automne et en hiver aurait des conséquences sur la circulation atmosphérique, et que le nord de la Chine risquait de souffrir d'une mauvaise qualité de l'air. "La prévision des périodes de fonte et de croissance de la calotte glaciaire Arctique sera utile pour analyser les phénomènes météorologiques extrêmes en hiver", a ajouté M. Liu.
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

Coopération Vietnam - Hongrie dans le tourisme Un séminaire autour du développement touristique entre le Vietnam et la Hongrie a été organisé le 25 octobre au siège du ministère hongrois des Affaires étrangères et des Relations économiques extérieures, à Budapest.