02/06/2018 10:05
Selon Bloomberg, le marché boursier du Vietnam est en passe de devenir le plus performant d’Asie pour la deuxième année consécutive.
>>2018, une année prometteuse pour la Bourse vietnamienne
>>Bloomberg : le Vietnam pourrait être le meilleur marché boursier d'Asie pour la 2e année consécutive
>>La capitalisation de la Bourse vietnamienne en plein essor

L’économie vietnamienne a affiché une belle santé ces dernières années, et ce malgré les fluctuations à l’échelle nationale comme internationale. Une croissance économique de 7,4% s’est établie au premier trimestre de cette année, soit la plus forte hausse depuis dix ans. Les bons résultats des exportations et l’émergence d’une classe moyenne avide de consommer ont été les facteurs principaux de cette croissance, a estimé l’agence financière américaine Bloomberg.

Le Vietnam occupe le 3e rang des pays faisant partie de l’indice des Marchés Frontières du MSCI.
Photo:  Tuân Anh/VNA/CVN

Continuant sur sa lancée, le Vietnam s’est fixé comme objectif une croissance de 6,8% en 2018, soutenue par une politique monétaire accommodante, une politique budgétaire assouplie. Les investisseurs vont tenter de saisir les opportunités offertes par la possibilité du Vietnam d’être ajouté au MSCI Emerging Markets, un indice boursier mesurant la performance des marchés boursiers des pays à économie émergente. Le Vietnam occupe actuellement le 3e rang des pays faisant partie de l’indice des Marchés Frontières du MSCI. Les Marchés Frontières désignent un ensemble de pays ayant un marché́ financier établi mais dont la capitalisation boursière et la liquidité restent trop modestes pour être éligibles à la catégorie de marchés émergents. Ces marchés représentent cependant un fort intérêt pour les investisseurs, car ils offrent un potentiel de croissance plus important que les marchés développés ou émergents.

Cependant, le marché boursier du Vietnam est fortement affecté par les facteurs macroéconomiques. Malgré les signes positifs de l’économie nationale, les investisseurs et organes compétents doivent porter attention aux variables macroéconomiques car un seul facteur négatif, tel qu’une croissance insuffisante du PIB ou un taux d’inflation élevé, pourrait provoquer un retrait rapide des spéculateurs.

Près de 1.900 investisseurs
étrangers en trois mois


En mars dernier, le Dépositaire central de titres du Vietnam (Vietnam Securities Depository - VSD) a attribué un code de transaction à 768 investisseurs étrangers, dont 49 institutions et 719 particuliers. De janvier à mars, près de 1.900 investisseurs étrangers ont injecté des fonds dans la bourse vietnamienne, dont près de 140 institutions. À ce jour, le nombre d’investisseurs étrangers titulaires d’un code de transaction en bourse au Vietnam s’élève à près de 25.400, dont près de 21.700 détenus par des individus et 3.700 par des institutions. Cette année, dans le but de se développer encore, il conviendra de mobiliser du capital à travers les marchés, en élargissant le réseau d’investisseurs, en particulier d’investisseurs institutionnels, ou encore en améliorant le marché obligataire…

L’explosion du marché boursier vietnamien se poursuit avec des opérations d’introduction en bourse (IPO pour Initial Public Offering) de nombreuses entreprises, ainsi qu’avec une série d’accords rendus publics, a estimé Bloomberg. Il semble qu’une “vague” déferle sur ce marché, considéré comme le plus dynamique d’Asie. Récemment, le groupe vietnamien Vingroup a informé que son unité Vinhomes avait attiré 1,3 milliard de dollars de capitaux du Fonds souverain GIC de Singapour. Il s’agit d’une opération de premier plan en matière d’envergure financière. Vincom Retail JSC, une autre unité de Vingroup dans la branche du développement des centres commerciaux, a obtenu 708 millions de dollars de capitaux étrangers après son IPO en octobre 2017. Avril a apporté une importante introduction en bourse au Vietnam, avec la Banque commerciale et technologique vietnamienne, Techcombank, qui a levé
922 millions de dollars lors de son introduction.

Introductions en bourse attendues

L’an dernier, 46.700 milliards de dôngs (plus de 2 milliards de dollars) de capital étranger ont été versés dans le marché boursier vietnamien, témoignant de son attractivité.  La vague d’actionnarisation des entreprises publiques a attiré de nombreux investisseurs étrangers. Ces derniers s’intéressent particulièrement aux secteurs des boissons, du pétrole et de la finance. En 2017, le Vietnam a empoché 4,8 milliards de dollars après la vente d’une partie du capital de la Société de bière Saigon. En 2018, le gouvernement prévoit de vendre 6,5 fois plus d’actions qu’en 2017.

L’actionnarisation des entreprises publiques permet d'attirer de nombreux investisseurs étrangers. 
Photo: Trân Viêt/VNA/CVN

Selon le Comité national de la Bourse, les introductions en bourse d’entreprises étatiques et de grandes sociétés ont attiré des entrées de capitaux, en particulier étrangers. La valeur du portefeuille des investisseurs étrangers au 20 décembre 2017 a atteint 32,9 milliards de dollars, soit une augmentation de 90% par rapport à fin 2016. Dès janvier 2018, les investisseurs étrangers sont devenus des acheteurs majeurs dans toutes les séances, avec une valeur totale des investissements de 7.200 milliards de dôngs (plus de 312 milliards de dollars).

La Bourse du Vietnam devrait donc profiter à long terme du sang neuf apporté par ces nouvelles IPO. Le pays est déterminé à créer une percée en 2018 dans l’actionnarisation des entreprises publiques. Afin d’atteindre l’objectif d’actionnariser cette année plus de 50% du total des entreprises fixées pour la période 2017-2020, le gouvernement vietnamien a déterminé des mesures concrètes, comme l’assouplissement du cadre légal de propriété des investisseurs étrangers, la simplification des formalités de l’investissement ou l’amélioration des capacités de gouvernance des entreprises. Il prépare ainsi la mise sur le marché de brasseurs, très appréciés par les gérants d’actifs, mais aussi d’un producteur de produits laitiers (Vinamilk), d’un groupe de textile (Vinatex) et surtout de la compagnie aérienne nationale Vietnam Airlines. Une bonne nouvelle pour un marché jugé trop étroit par les investisseurs étrangers, toujours pas autorisés à détenir plus de 30% du capital des banques et 50% de celui de certaines industries.
 
Thê Linh/CVN





 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un mois destiné aux artistes français au Vietnam

Tourisme durable au Parc national de Tràm Chim Avec sa forêt et ses paysages remarquables, le Parc national de Tràm Chim, province de Dông Thap (delta du Mékong), a été classé 2000e site Ramsar parmi les zones humides du monde et 4e site Ramsar du Vietnam.