19/03/2020 00:23
Le Service des transactions boursières de Hanoï fête ce mois-ci son 15e anniversaire. Il a joué son rôle majeur dans la croissance de la Bourse au Vietnam.
>>Bourse: le HNX lance un contrat à terme sur obligations du gouvernement
>>Forbes publie sa liste des 100 plus grandes sociétés publiques
>>HNX et HoSE : une fusion qui peine à se faire

Depuis 15 ans après sa fondation, le Service des transactions boursières de Hanoï opère efficacement dans trois marchés : actions, obligations d'État et dérivés.

Son intervention dans l'adjudication des actions des entreprises publiques contribue à l’accélération de la restructuration de celles-ci et à l’augmentation des valeurs marchandes sur les Bourses de Hanoï (HNX) et de Hô Chi Minh-Ville (HoSE).

Ainsi, HNX a organisé plus de 500 séances d’adjudication, rapportant 61.800 milliards de dôngs, 200 étant des offres publiques initiales (IPO - Initial public offering). Sa capitalisation boursière totale augmente d’année en année, atteignant 192.000 milliards de dôngs actuellement, soit 100 fois plus qu’en 2005.

La capitalisation de HNX atteint 192.000 milliards de dôngs actuellement, soit 100 fois plus qu’en 2005.
Photo : VNA/CVN

Environ 30% du PIB en 2030

En 2009, HNX a inauguré le marché des transactions des obligations gouvernementales spécifiques. C’est l’unique marché de la région qui assume à la fois l’adjudication des obligations sur le marché primaire et les transactions sur le marché secondaire. Son envergure a atteint 23% du Produit intérieur brut (PIB) national en 2019. Sur la période 2018-2019, la valeur des échanges d’une séance s’élevait à 10.000 milliards de dôngs par jour, soit 2,7 fois plus qu’en 2015. 

Le marché des obligations gouvernementales connaît un fort développement et affirme son efficacité dans la mobilisation de capitaux pour le budget de l’État en tant que canal d’investissement sûr. Il est devenu une partie importante du marché financier du pays. Ces résultats encourageants ont été obtenus grâce à un cadre juridique en constante amélioration et une gestion flexible conforme aux exigences du marché. Environ 71% des émissions comportaient une échéance de cinq ans ou plus. Plus particulièrement, entre 2015 et 2019, ces dernières atteignaient plus de 230.000 milliards de dôngs par an, soit une hausse de 55% par rapport à la période 2009-2014. Le marché obligataire est devenu le principal canal de mobilisation de capitaux à moyen et long termes du gouvernement sur le marché domestique. 

En 2015, HNX a fait une percée avec le lancement du marché des sociétés ouvertes non cotées, appelé UPCoM. Entre 2015 et 2019, l’envergure de ce marché a été multipliée par 4 en nombre d’entreprises et par 15 en fonds. L’UPCoM regroupe 900 sociétés de toutes tailles dont des géants tels que les Compagnies générales d’aviation civile (Vietnam Airlines), de porcelaines et céramiques (Viglacera), de textile-habillement (Vinatex) ou encore le Groupe d'industrie du caoutchouc (VRG).

En 2017, l’inauguration du marché des dérivés a présenté de gros avantages car les produits échangés à l’intérieur permettent une meilleure allocation des risques et participent à l’efficience des marchés. Les investisseurs ont désormais plus de choix. Étant donné qu’il s’agit d’un marché très exigeant qui vient de s’ouvrir, il faut lui assurer un fonctionnement stable, transparent et efficace. Il est nécessaire de diversifier les produits en adéquation avec le développement de la Bourse vietnamienne. Trois ans après sa création, ce marché a enregistré 47 millions de contrats.

Aujourd’hui, HNX cherche à diversifier ses marchandises avec, par exemple, la création d’un marché de fonds pour les startups et les petites et moyennes entreprises (PME). Il a également pour ambition d’occuper 30% du PIB en 2030 et de fusionner avec HoSE prochainement. 
 
Thê Linh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai