13/11/2019 16:20

La Bourse de Tokyo partait en baisse mercredi 13 novembre, prudente après une nouvelle menace du président américain Donald Trump de relever les droits de douane sur les importations chinoises, tandis que le yen s'appréciait, un mouvement défavorable aux valeurs exportatrices japonaises. L'indice vedette Nikkei reculait de 0,46% à 23.411,23 points dans les premiers échanges, tandis que l'indice élargi Topix perdait 0,21% à 1.706,16 points. Sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, rien de nouveau : un discours de Trump sur l'économie américaine la veille à New York a laissé les investisseurs sur leur faim. Le président américain a répété qu'un accord avec Pékin pourrait intervenir "bientôt", avant de menacer derechef de relever les droits de douane américains sur les importations chinoises en cas de blocage des discussions. Wall Street a tout de même fini en légère hausse mardi 12 novembre, la montée de Facebook permettant même à l'indice technologique Nasdaq d'atteindre un nouveau niveau record, tandis que l'indice Dow Jones a stagné. Le yen remontait face au dollar américain, qui valait 108,90 yens vers 00h40 GMT contre 109,27 yens la veille après la fermeture de la Bourse de Tokyo, point de référence pour les investisseurs nippons. La monnaie japonaise s'appréciait aussi par rapport à l'euro, lequel se négociait pour 119,90 yens, contre 120,58 yens la veille. La monnaie européenne s'échangeait contre 1,1009 USD, variant à peine par rapport à mardi 12 novembre 20h00 GMT (1,1012 USD).
 

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Hôtellerie : Hanoï prête à accueillir la F1 Malgré les difficultés causées par le coronavirus, de nombreux hôtels sont prêts pour la course de Formule 1 prévue en avril à Hanoï. Ces établissements joueront un rôle non négligeable dans la promotion de l’image de la capitale vietnamienne, une destination sûre et attrayante.