15/05/2020 11:12
La Bourse de Tokyo débutait vendredi 15 mai en hausse, après trois séances d'affilée dans le rouge, suivant le rythme imprimé par Wall Street la veille et dans l'attente de la publication de plusieurs indicateurs économiques chinois plus tard dans la journée.

>>La Bourse de Tokyo part en hausse, dans la roue de Wall Street
>>La Bourse de Tokyo part en repli
 

Une vue de la Bourse de Tokyo.
Photo : AFP/VNA/CVN


L'indice Nikkei des 225 valeurs vedettes japonaises était en progression de 1,15% à l'ouverture, à 20.144,76 points, alors que l'indice élargi Topix s'appréciait de 0,86% à 1.459,05 points.

Le marché tokyoïte suivait la tendance observée la veille à la Bourse de New York qui, après une ouverture en baisse, avait terminé la séance sur une progression de 1,62%, malgré une nouvelle hausse importante du nombre de demandeurs d'emplois aux États-Unis, où 36,5 millions de personnes se sont inscrites au chômage depuis mi-mars.

Mais la remontée des prix du pétrole et une bonne tenue des marchés financiers sont venus rassurer les investisseurs, malgré les menaces du président Donald Trump de rompre toute relation avec la Chine, dans une nouvelle montée des tensions entre les deux rives du Pacifique.

"Le marché japonais est tiré par la hausse américaine, la publication de la production industrielle et de la consommation en Chine sont également attendus", alors que le pays asiatique a été le premier à faire redémarrer son économie, selon Toshiyuki Kanayama, analyste en chef pour Monex.

Au Japon, la publication du PIB pour le premier trimestre est attendu pour lundi mais les analystes anticipent d'ores et déjà une baisse de 4,5% à 5,2% de la richesse nationale sur un an, ce qui ferait entrer l'archipel en récession, après un dernier trimestre 2019 déjà en baisse.


APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vivre vert, nouveau mode de vie chez les jeunes Vietnamiens

Le tourisme vietnamien en bonne posture sur son marché national Depuis que la pandémie de COVID-19 a été maîtrisée au Vietnam, le secteur du tourisme, qui a été gravement touché par l’épidémie, a pris des mesures pour se relancer, dans un premier temps, sur le marché intérieur.