27/11/2016 17:02
Entre une réunion de l'OPEP et des chiffres d'emploi aux États-Unis, la Bourse de Paris et ses voisines européennes vont tenter de rester positives la semaine prochaine, même si à l'approche du référendum italien, la nervosité risque de monter.
>>La Bourse de Paris débute positivement la semaine
>>La Bourse de Paris en proie au doute à quelques séances des élections américaines

La Bourse de Paris et ses voisines européennes vont tenter de rester positives, même si à l'approche du référendum italien, la nervosité risque de monter.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Les séances à venir seront chargées en statistiques, mais les données les plus importantes seront celles du rapport mensuel sur l'emploi aux États-Unis en novembre", résume Jean-Louis Mourier, un économiste du courtier Aurel BGC.

Ces chiffres sont toujours particulièrement attendus par les marchés qui cherchent à y lire les intentions de la Réserve fédérale américaine, puisque cette dernière leur accorde une place sensible pour élaborer sa politique monétaire.

Pour le moment, "les banquiers centraux américains ont réussi à ancrer fermement l'anticipation d'une remontée des taux directeurs en décembre. Ces chiffres pourraient donc offrir une confirmation de plus, mais il ne faudrait pas qu'une publication décevante vienne faire douter les investisseurs", anticipe M. Mourier.

La réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) mercredi sera également très suivie, notamment à la Bourse de Londres où le FTSE-100, l'indice vedette, abrite de nombreuses valeurs liées aux matières premières.

Tout accord sur une réduction de la production de pétrole, que les marchés espèrent, pourrait donc donner un coup de pouce aux indices européens. Pour M. Mourier, la place parisienne devrait bon an mal an réussir à se maintenir au-dessus des 4.500 points, même si "la nervosité avant le référendum italien du 4 décembre va être de mise".

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Tourisme fluvial : la Colombie veut acquérir des expériences de Can Tho La Colombie souhaite coopérer avec la ville de Cân Tho dans le développement du tourisme fluvial dont le modèle de marché flottant de Cai Rang. C’est ce qu’a exprimé Claudia Liliana Zambrano Naranjo, chargé d’affaires de la Colombie au Vietnam, mercredi 22 novembre dans la ville.