04/08/2017 17:16
La Bourse de Paris était timorée vendredi matin 4 août en début de séance (-0,16%), le marché optant pour la prudence avant le rapport sur l'emploi américain, une publication très attendue par les investisseurs.
>>La Bourse de Paris à nouveau contrariée par la hausse de l'euro
>>La Bourse de Paris va regarder du côté des entreprises

La Bourse de Paris ouvre en léger recul sur fond de prudence avant le rapport sur l'emploi. Photo : AFP/VNA/CVN

À 09h14 (07h14 GMT), l'indice CAC 40 cédait 8,31 points à 5.122,18 points. La veille, l'indice avait fini en hausse de 0,46% à 5.130,49 points.

Le marché attendait surtout de prendre connaissance des chiffres de l'emploi américain dans l'après-midi, une donnée observée attentivement par la Réserve fédérale américaine (Fed) lors de l'élaboration de sa politique monétaire.

"À cette occasion, l'évolution des salaires sera encore scrutée avec attention. Les statistiques relatives au marché de l'emploi restent les principaux déterminants, en tout cas aux yeux des investisseurs, des politiques futures de la Fed", estiment dans une note les analystes du courtier Aurel BGC.

"181.000 créations d'emplois sont attendues. Cependant, en dépit de l'apparente résistance du marché de l'emploi américain, la composante emploi des indices ISM publiés cette semaine, à la fois dans le secteur des services et dans le secteur manufacturier, a été plus basse qu'attendu, ce qui pourrait entraîner le risque de voir des chiffres à la baisse aujourd'hui", a estimé de son côté Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

Vicat pénalisé

Par ailleurs, les investisseurs seront aussi attentifs à l'actualité politique américaine, après des informations du Wall Street Journal sur la convocation d'un grand jury par le procureur spécial Robert Mueller, chargé d'enquêter sur d'éventuelles collusions entre l'équipe de campagne de Donald Trump et la Russie.

Ces informations, signe que l'investigation pourrait déboucher sur des poursuites pénales, "représente encore davantage de mauvaises nouvelles pour l'agenda fiscal de Trump", juge Jasper Lawler, analyste chez London Capital Group.

Du côté des indicateurs, les États-Unis dévoileront, outre les chiffres de l'emploi, ceux du commerce extérieur en juin.

À l'agenda également, le Royaume-Uni publiera les volumes des immatriculations automobiles de juillet.

L'Allemagne a de son côté déjoué favorablement les attentes en dévoilant les commandes à l'industrie, qui ont maintenu leur rythme de hausse en juin, leur volume progressant de 1% sur un mois.

Toujours en zone euro, la production industrielle espagnole a progressé en juin de 2,7% sur un an, ralentissant légèrement par rapport au mois de mai.

Sur le front des valeurs, Vinci cédait 0,28% à 75,35 euros. Sa filiale Vinci Energies a annoncé l'acquisition de la société canadienne ADM Systems Engineering, assurant qu'elle va ainsi enrichir son portefeuille de services industriels outre-Atlantique.

Schneider Electric reculait de 0,09% à 67,31 euros après l'abaissement d'un cran par l'agence d'évaluation financière Moody's de sa note d'endettement long terme.

Vicat était pénalisé (-5,40% à 59,58 euros) après un semestre perturbé par la météo et par un contexte difficile en Egypte, même si le groupe cimentier continue de viser "une amélioration de ses performances" en 2017.

Maisons France Confort cédait 1,41% à 60,70 euros en raison d'un chiffre d'affaires légèrement inférieur aux attentes d'analystes au premier semestre, malgré la confirmation d'une prévision de croissance forte et d'une rentabilité encore améliorée en 2017.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Le festival d'automne de Bat Xat 2018 débute à Lào Cai Le deuxième festival d’automne de Bat Xat s’est ouvert dimanche 19 août dans la commune de Muong Hum, district de Bat Xat, province septentrionale de Lào Cai.