09/07/2021 16:54
La Bourse de Paris a reculé de 2,01% jeudi 8 juillet, prise d'inquiétudes concernant notamment le ralentissement du soutien monétaire de la Réserve fédérale américaine et le rebond de la pandémie de COVID-19 dans certains pays.

>>La Bourse de Paris s'enfonce dans le rouge
>>La Bourse de Paris ouvre en baisse
 

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris.
Photo : AFP/VNA/CVN


L'indice phare CAC 40 a perdu 130,99 points à 6.396,73 points, dans un volume d'échanges très nourri de près de 5 milliards d'euros. Mercredi 6 juillet, il avait terminé en hausse de 0,31%.

"On a eu des dernières séances un peu trop tranquilles, avec une volatilité basse et des volumes faibles. Là, il y a eu le compte rendu de la Réserve fédérale et on a en plus d'autres sujets d'inquiétude qui sont là", relève Andrea Tuéni, analyste de Saxo Banque.

Parmi ceux-ci, il cite des doutes sur la reprise en Chine après divers indicateurs et le rebond de l'épidémie de COVID-19, sous l'effet du variant Delta, qui pourrait faire dérailler la reprise en poussant à de nouvelles restrictions.

En France, le gouvernement compte ainsi prendre des mesures la semaine prochaine pour éviter "une quatrième vague rapide".

"Le repli du jour est un peu plus brutal que ce qu'on a connu ces derniers temps mais le marché a montré qu'il savait faire preuve de résilience. Il faudra voir demain (vendredi) si on termine la semaine sur une note négative ou si on aura une stabilisation avant de repartir de l'avant", souligne M. Tuéni.

Après avoir ouvert en baisse, la place parisienne a accentué ses pertes au fil de la journée, alors que les investisseurs digéraient le compte rendu de la dernière réunion de la banque centrale américaine.

Comme attendu, celui-ci fait état de discussions concernant un changement de cap de l'institution dans sa politique de soutien monétaire, avec la nécessité de penser à un calendrier pour réduire les achats de bons du Trésor et autres actifs qui soutiennent la reprise.

"La plupart des opérateurs boursiers se préparent à un environnement beaucoup moins clair, et potentiellement au début d'un nouveau cycle de marché" avec la fin de l'abondance des liquidités, explique Pierre Veyret, analyste pour ActivTrades. La Bourse de Paris a toutefois limité un peu ses pertes en fin de séance, après avoir perdu jusqu'à plus de 2,7%.

Pratiquement toutes les valeurs du CAC 40 ont terminé en baisse jeudi 8 juillet à Paris. seuls le motoriste et équipementier aéronautique Safran (+1,07% à 117,20 euros) et le géant des logiciels Dassault Systèmes (+0,08% à 42,58 euros) ont fini dans le vert.

Le luxe en souffrance

Plombés par les inquiétudes concernant la vigueur de la reprise chinoise, les groupes de luxe Kering (-3,37% à 712,90 euros), LVMH (-3,21% à 639,20 euros) et Hermès (-2,67% à 1.204,50 euros) ont particulièrement souffert.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Quel visage aura le tourisme francophone au Vietnam après le COVID-19 ? L’activité touristique au Vietnam a été anéantie par la pandémie de COVID-19. Pour la deuxième année consécutive, les professionnels du tourisme francophones continuent à naviguer à vue en espérant un retour aux affaires après la crise.