28/06/2019 23:19
La Bourse de Paris est repassée sous les 5.500 points jeudi 27 juin, à la veille de la rencontre entre les présidents Donald Trump et Xi Jinping, dont les investisseurs espèrent un pas en avant dans les relations commerciales sino-américaines.

>>La Bourse de Paris moins optimiste
>>La Bourse de Paris en manque de catalyseurs (-0,12%)
>>La Bourse de Paris ouvre en légère hausse de 0,10%
 

Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018. Photo: AFP/VNA/CVN


L'indice CAC 40 a reculé de 0,13% ou 7,11 points à 5.493,61 points dans un faible volume d'échanges de 2,96 milliards d'euros. La veille, il avait fini en recul de 0,25%.

Après une ouverture en léger rebond, la cote parisienne a basculé en territoire négatif puis a oscillé autour de l'équilibre avant de revirer dans le rouge.

Son premier retournement est survenu à la suite d'"informations du Wall Street Journal selon lesquelles le président chinois Xi Jinping viendra avec des conditions très strictes à son entrevue avec Trump", a expliqué à l'AFP Andrea Tuéni, analyste de Saxo Banque.

"Il y a énormément d'excitation et de nervosité avant la réunion entre les président américain et chinois" samedi 29 juin en marge du G20 au Japon, observe l'expert.

"Personne ne veut prendre d'initiatives et de risques avant cet événement" sachant aussi qu'en fin de trimestre, les investisseurs cherchent à "rééquilibrer les portefeuilles, avant de se lancer dans un nouveau trimestre".

Dans ce contexte autocentré sur la guerre commerciale sino-américaine, les statistiques macroéconomiques du jour sont "un peu passées à la trappe", concède M. Tuéni.

Du côté des valeurs, Casino a grimpé de 5,37% à 31,59 euros après avoir dévoilé jeudi 27 juin un "projet de simplification de la structure du groupe en Amérique Latine" qualifié de "bonne nouvelle" dans la note d'un analyste de JP Morgan.

Société Générale (+1,03% à 21,99 euros) a bénéficié d'un relèvement de recommandation.

Le reste du secteur bancaire a également repris des couleurs, comme BNP Paribas (+0,68% à 41,45 euros) ou Crédit Agricole (+1,16% à 10,49 euros).

Vivendi a perdu 2,66% à 23,81 euros. L'ouverture du capital d'Universal Music Group, sa filiale musicale, prévue pour cette année, pourrait être retardée courant 2020, selon le site d'information américain Digital Music News.

Capgemini (-0,59% à 108,70 euros) et Altran (-0,25% à 13,95 euros) ont été sous le coup de la décision de l'agence de notation américaine SP Global Ratings d'abaisser la note de Capgemini et de relever celle d'Altran à la suite du projet d'acquisition de ce dernier par Capgemini.

Showroomprivé (SRP Groupe) a plongé de 31,33% à 1,44 euro. Le groupe de déstockage en ligne a annoncé qu'il n'atteindrait pas "dès 2019" les objectifs de rentabilité qu'il s'était fixés, en raison d'une performance moindre que prévu au premier semestre.

Par ailleurs, la cotation du groupe d'homéopathie Boiron était suspendue, à sa demande, après la fuite dans la presse de l'avis définitif de la Haute autorité de santé (HAS) qui a estimé que l'homéopathie ne devait plus être remboursée par la Sécurité sociale, son efficacité n'étant pas prouvée.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune