19/02/2019 17:39
La Bourse de Paris s'installait à l'équilibre mardi 19 février juste après l'ouverture (+0,02%), dans l'attente du retour des investisseurs américains après un jour férié et des derniers développements dans les discussions commerciales sino-américaines.
>>La Bourse de Paris finit en légère hausse de 0,30%
>>La Bourse de Paris repart de l'avant
>>La Bourse de Paris démarre la semaine sur un rebond

Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense.
Photo: AFP/VNA/CVN

À 09h18, l'indice CAC 40 gagnait 1 point à 5.169,54 points. La veille, l'indice avait fini en hausse de 0,30%. "L’incertitude politique demeurera en toile de fond, à la fois concernant les négociations commerciales entre Pékin et Washington, au fur à mesure qu'approche la date limite du 1er mars, et les turpitudes politiques britanniques liées au Brexit", a anticipé Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque. "À ce sujet, il est peu probable d’avoir de nouveaux éléments décisifs sous peu. Fondamentalement, le marché semble avoir bien intégré la baisse de la croissance dans les cours".

En revanche, selon lui, "les investisseurs semblent encore peut-être un peu trop optimistes à propos de l'issue des négociations" entre la Chine et les États-Unis, qui doivent reprendre mardi dans la capitale américaine et devraient rester au cœur de l'attention. Les discussions vont d'abord se dérouler entre numéros 2, avant de se poursuivre entre ministres jeudi 21 février, a indiqué la Maison Blanche. Vendredi 15 février, Donald Trump avait évoqué la possibilité d'étendre la trêve négociée avec son homologue chinois Xi Jinping au-delà du 1er mars, date à laquelle les États-Unis avaient menacé de faire passer de 10% à 25% les droits de douane sur des produits chinois représentant 200 milliards de dollars d'importations annuelles.

"La semaine dernière nous avons entendu que des progrès avaient été faits et les investisseurs ont toujours de l'espoir" et "voient dans le simple fait que les négociations continuent un signe positif", a estimé pour sa part David Madden, un analyste de CMC Markets. Du côté des indicateurs, les investisseurs scruteront le baromètre ZEW de la confiance des milieux financiers en Allemagne en février. Il devrait" rester négatif "reflétant à la fois les inquiétudes des investisseurs outre-Rhin à propos de la guerre commerciale qui pourrait viser les exportations automobiles allemandes, et le ralentissement marqué de la croissance", a anticipé M. Dembik.

Danone reculait de 1,26% à 65,08 euros, pénalisé par la baisse du bénéfice net de 4,1% en 2018, à 2,35 milliards d'euros, tandis que le chiffre d'affaires a stagné à 24,65 milliards, sous l'effet de taux de change défavorables et du boycott des produits Danone au Maroc.

AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

À la recherche d'une stratégie pour optimiser les potentiels touristiques Une stratégie visant à développer un tourisme adapté au changement climatique dans le delta du Mékong est en cours d'élaboration, dans le but d'exploiter pleinement le potentiel local.