17/01/2020 23:20
La Bourse de Paris a débuté en hausse vendredi 17 janvier (+0,71%), dynamisée par les nouveaux records de Wall Street et tentant de sortir de la torpeur dans laquelle elle est installée depuis le début de la semaine.
>>La Bourse de Paris en panne d'inspiration après l'accord sino-américain
>>La Bourse de Paris toujours avare d'initiatives
>>La Bourse de Paris finit étale après une semaine agitée

Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense.
Photo : AFP/VNA/CVN

À 09h24, l'indice prenait 42,68 points à 6.081,71 points. La veille, il avait fini très légèrement dans le vert (+0,11%). Les sommets inédits encore atteints par Wall Street et la session positive en Asie ont relancé la place parisienne qui végétait depuis le début de la semaine, en se projetant déjà au-delà de la signature effective depuis mercredi d'un premier accord commercial pourtant très attendu entre la Chine et les États-Unis mercredi 15 janvier, après 18 mois de bras de fer.

"Une des raisons de la sous-performance des indices en Europe est liée à la faible reprise économique dans la région et aux craintes que le président Trump puisse tourner son attention vers l'Europe en matière commerciale", après l'accord sino-américain, a estimé Michael Hewson, un analyste de CMC Markets. L'Union européenne a annoncé qu'elle saisirait l'Organisation mondiale du commerce (OMC) si l'accord commercial préliminaire signé entre Pékin et Washington entraîne des "distorsions commerciales" au détriment des entreprises européennes, a déclaré vendredi 17 janvier son ambassadeur en Chine.

Du côté des indicateurs, la Chine a annoncé un taux de croissance de 6,1% pour 2019, son plus bas niveau en près de 30 ans. Sur le terrain des valeurs, le secteur de la distribution était largement pénalisée par l'annonce de l'impact négatif des grèves sur leurs résultats. Fnac Darty plongeait de 11,67% à 44,74 euros après avoir averti que ses résultats au quatrième trimestre seraient affectés par un manque à gagner de 70 millions d'euros en décembre en raison des mouvements sociaux contre la réforme des retraites qui ont secoué la France.

Casino s'enfonçait de 10,24% à 34,79 euros, affecté par le repli en 2019 de son chiffre d'affaires de 5,46% à 34,6 milliards d'euros, du fait de la sortie des comptes de Leader Price, en cours de cession à l'allemand Aldi. Renault prenait pour sa part 1,29% à 40,05 euros. Le groupe a enregistré une baisse de ses ventes mondiales de 3,4% en 2019, mais un peu moins fortement toutefois que le marché, à 3,75 millions de véhicules, limitant les dégâts grâce au succès de sa gamme "low-cost".

AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Mót Hôi An : quand jus de citron rime avec tourisme local Si le jus de citron est une boisson bien ordinaire, le restaurant Mót à Hôi An en a créé sa propre recette pour devenir une des adresses les plus fréquentées de cette vieille ville de la province de Quang Nam (Centre).