14/04/2021 10:25
La Bourse de Paris a terminé dans le vert (+0,36%) mardi 13 avril, le marché continuant à privilégier les anticipations de reprise face aux déconvenues sur le front sanitaire et attendant les premiers résultats trimestriels d'entreprises.
>>La Bourse de Paris commence la semaine hésitante
>>La Bourse de Paris ouvre en légère hausse
>>La Bourse de Paris, en manque de carburant, clôture à l'équilibre

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'indice vedette CAC 40 est monté de 22,42 points à 6.184,10 points, nouveau plus haut en clôture depuis le 16 novembre 2000. Il a atteint jusqu'à 6.193,24 points en séance, un niveau inédit depuis le 27 novembre 2000. Lundi 12 avril, il avait terminé en légère baisse (-0,13%). Nous avons affaire à "un marché résilient" en dépit de la publications d'indicateurs décevants comme le ZEW allemand ou de nouvelles peu encourageantes sur le front des vaccins, relève Alexandre Baradez, analyste de IG France.

Le groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson a indiqué mardi 13 avril qu'il avait "pris la décision de retarder le déploiement" de son vaccin unidose contre le COVID-19 en Europe après la décision des autorités sanitaires américaines de recommander "une pause" dans son utilisation. Reste que les marchés "manquent quand même de conviction parce qu'ils sont à des niveaux élevés historiquement", estime M. Baradez.

Un certain attentisme en amont des premiers résultats d'entreprises était aussi à l’œuvre : à Paris, c'est le géant du luxe LVMH qui ouvrait le bal dans la soirée, avant les banques américaines mercredi 14 avril. Côté indicateurs, l'économie française souffre beaucoup moins de la crise du COVID-19 qu'il y a un an malgré les nouvelles restrictions sanitaires, avec une perte d'activité entre quatre et cinq fois moins importante, a estimé lundi 12 avril la Banque de France. Cette dernière ne prévoit pas pour l'instant de revoir sa prévision de croissance 2021, pour l'heure de 5,5%.

Si le Royaume-Uni a connu un léger rebond de 0,4% de son produit intérieur brut (PIB) en février malgré le confinement, en Allemagne le moral des investisseurs est reparti en baisse en avril, après quatre mois de hausse, alors que le pays se prépare à de nouvelles restrictions sanitaires, selon le baromètre ZEW. Côté valeurs, l'opération de rachat de Suez (+0,08% à 19,88 euros) par Veolia (-1,21% à 24,45 euros) est "accélérée" par l'accord trouvé lundi 12 avril entre les deux grands groupes français de traitement de l'eau et des déchets, ce qui permettra de clore l'OPA "au début de l'automne", selon le PDG de Veolia Antoine Frérot.

L’État français a, pour la première fois, détaillé son projet de réorganisation d'EDF (+2,31% à 12,41 euros) dans un document transmis aux syndicats du groupe. Il prévoit une division du groupe entre une société mère et deux filiales. Le titre Orange a perdu 1,06% à 10,23 euros après avoir annoncé le lancement de son offre publique d'acquisition sur les 47% de participation au capital de sa filiale belge qu'il ne détient pas encore. À 79 ans, Maurice Lévy souhaite renouveler son mandat de président du conseil de surveillance de Publicis (+2,04% à 52,08 euros) lors de sa prochaine assemblée générale.

AFP/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Destinations attrayantes de la province de Thanh Hoa Outre ses belles plages, la province de Thanh Hoa (Centre) regorge de destinations attrayantes, comme la réserve naturelle de Pu Lông et le parc national de Bên En.