22/06/2021 17:20
La Bourse de Paris évoluait à l'équilibre mardi matin 22 juin, dans un marché mettant de côté ses récentes frayeurs quant à un changement précipité de politique monétaire après l'évolution de ton de la Fed la semaine dernière.
>>La Bourse de Paris repart de l'avant (+0,51%)
>>La Bourse de Paris rattrapée par la Fed et des échéances techniques
>>La Bourse de Paris en très légère baisse après la Fed

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris.
Photo : AFP/VNA/CVN

À 09h32, l'indice CAC 40 grappillait 0,03%, soit 1,73 point, à 6.604,27 points. La veille, la place parisienne s'était finalement reprise (+0,51%) après avoir entamé la séance dans le rouge. "Après le coup de chaud de vendredi, les investisseurs ont, une nouvelle fois, relativisé le risque d'une politique monétaire plus restrictive. Quand la Fed resserrera les conditions monétaires, elle le fera très graduellement", juge Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

"Les investisseurs s'habituent lentement à l'idée que toutes ces discussions sur la perspective de hausses de taux et d'une réduction des achats d'actifs sont simplement là pour peaufiner un calendrier", abonde Michael Hewson, analyste en chef chez CMC Markets UK. La Réserve fédérale américaine (Fed), jusqu'ici très accommodante, a changé de ton la semaine dernière à l'issue de sa réunion de politique monétaire. La majorité de ses membres a estimé que les taux directeurs devraient être relevés deux fois d'ici fin 2023.

Le président de la Réserve fédérale de Saint-Louis, James Bullard, a pour sa part évoqué vendredi une première hausse de taux dès l'an prochain. Dans ce contexte, les investisseurs vont continuer de scruter les interventions des membres de la banque centrale américaine, à commencer par celle de son président, Jerome Powell, ce mardi 22 juin devant le Congrès américain. Ce dernier, dont le discours préparé a été publié lundi 21 juin en fin de journée, va présenter une économie sur la bonne voie lors de son audition, malgré une inflation qui s'est "considérablement" accélérée ces derniers mois.

AG décisive pour Vivendi

Vivendi cédait 0,24% à 28,77 euros. Le géant français des médias compte mardi sur l'approbation de ses actionnaires réunis en assemblée générale pour pouvoir tourner la page d'Universal Music Group (UMG), sa pépite valorisée 35 milliards d'euros dont il entend distribuer 60% des parts avant de l'introduire en Bourse.

ArcelorMittal dépose une offre pour Ascoval

ArcelorMittal se stabilisait (+0,02% à 24,25 euros) après avoir déposé une offre pour racheter l'aciérie Ascoval (Nord) et l'usine de rails d'Hayange (Moselle), avec des investissements de plus de 60 millions d'euros à la clef.

Lagardère bien orienté

Lagardère montait de 1,55% à 20,90 euros. Le groupe, qui a lourdement creusé sa perte en 2020, ne prévoit pas de verser de dividende en 2022, mais "espère pouvoir en verser un en 2023", a déclaré son patron, Arnaud Lagardère, dans une interview au Figaro lundi 21 juin.

AFP/VNA/CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.