30/04/2019 23:00
La Bourse de Paris évoluait en léger recul (-0,24%) mardi 30 avril à la mi-journée, les investisseurs préférant rester en retrait avant la pause du 1er mai et dans l'attente du verdict monétaire de la Fed.
>>La Bourse de Paris conserve son optimisme (+0,20%)
>>La Bourse de Paris prudente au retour du week-end de Pâques
>>La Bourse de Paris grimpe encore (+0,11%)

Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense.
Photo: AFP/VNA/CVN

À 13h49 (11h49 GMT), l'indice CAC 40 perdait 13,45 points à 5.567,53 points, dans un volume d'échanges de 985 millions d'euros. La veille, il avait fini en hausse de 0,21%. La cote parisienne a débuté en petit repli et n'a pas réussi à redresser la tête depuis. Wall Street se dirigeait pour sa part vers une ouverture hésitante. Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average grappillait 0,09%, et l'indice élargi SP 500 0,02% tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, refluait de 0,10%.

"Avant le 1er mai demain, la séance du jour est très chargée en statistiques économiques" ainsi qu'en publications de résultats sur des marchés plutôt enclins à "stagner", a souligné Tangi Le Liboux, stratégiste pour le courtier Aurel BGC. "En approchant de la période peu propice du mois de mai, il est probable que la volatilité et les volumes vont continuer de rester à de bas niveaux. Sur le CAC 40, il n’y a pas eu de séance avec une hausse supérieure à 1% depuis le 1er avril", a observé pour sa part Christopher Dembik, responsable de la recherche économique à Saxo Banque.

Selon lui, "il y aura bien évidemment la Fed en ligne de mire cette semaine", même si c'est surtout "la réunion de juin qui devrait être décisive". Pour cette session, l'institution monétaire ne devrait en effet pas toucher à ses taux directeurs. Côté indicateurs, l'agenda est particulièrement rempli. La Chine a ouvert le bal avec une activité manufacturière qui s'est essoufflée en avril, après un rebond le mois dernier.

Orange et Thales pénalisés

En France, la croissance a atteint 0,3% au premier trimestre, tandis qu'en Allemagne, le moral des consommateurs devrait se stabiliser, selon l'étude mensuelle de l'institut GfK. L'économie de la zone euro a commencé 2019 sur une note positive, avec une accélération de la croissance au premier trimestre et une baisse du chômage en mars. L'inflation allemande en avril et aux États-Unis, la confiance des consommateurs pour le même mois (Conference Board) sont encore attendus.

La journée verra également reprendre les négociations commerciales entre la Chine et les États-Unis. En matière de valeurs, la saison des publications se poursuivait. Lanterne rouge sur l'indice CAC 40, Orange perdait 3,68% à 13,86 euros, pénalisé par le recul de l'activité en France malgré un chiffre d'affaires en légère progression sur le premier trimestre et la confirmation de l'ensemble de ses objectifs pour l'exercice en cours.

Thales perdait également 3,25% à 108,65 euros, souffrant d'un chiffre d'affaires et de prises de commandes en recul au premier trimestre 2019, en dépit de la confirmation de ses perspectives. Airbus refluait légèrement (-0,23% à 122,74 euros) après avoir annoncé un bénéfice net au premier trimestre en forte baisse, plombé notamment par le gel des exportations d'armes par l'Allemagne à l'Arabie saoudite, qui affecte très lourdement ses comptes.

À l'inverse, TF1 gagnait 3,13% à 9,57 euros, porté par un premier trimestre conforme aux objectifs financiers qu'il s'est fixés, en termes de rentabilité, de coûts des programmes et de progression des revenus numériques. Rexel était dynamisé (+6,71% à 12,17 euros) par des ventes en hausse de 4,2% au premier trimestre, à 3,3 milliards d'euros, soutenues notamment par l'activité aux États-Unis. Spie montait de 3,04% à 16,94 euros, soutenu par des résultats en hausse pour le premier trimestre, tirés notamment par la France, et des objectifs confirmés pour 2019.

AFP/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Les maisons d'hôtes à Sa Pa attirent de plus en plus de visiteurs Afin de décharger le trop-plein de visiteurs du bourg de Sa Pa et d’améliorer les moyens de subsistance de la population locale, la province de Lào Cai (Nord) se concentre sur le développement de l’agritourisme.