06/04/2021 16:13
La Bourse de Paris prolongeait sa hausse de la semaine dernière mardi 6 avril au retour du long week-end de Pâques, dans un climat économique encourageant aux États-Unis et en Chine.
>>La Bourse de Paris hésitante avant une prise de parole d'Emmanuel Macron
>>La Bourse de Paris finit le vent en poupe grâce aux espoirs de reprise
>>La Bourse de Paris refranchit le seuil des 6.000 points (+0,45%)

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris.
Photo : AFP/VNA/CVN

À 09h25, l'indice CAC 40 prenait 41,83 points à 6.144,79 points. Jeudi, la cote parisienne avait fini en hausse de 0,59%. "Il faut dire que les premiers indicateurs conjoncturels, retraçant l'activité économique aux États-Unis pour le mois de mars, sont impressionnants", écrit Hervé Goulletquer, strétgiste chez LBPAM.

Les chiffres de l'emploi américain publiés vendredi 2 avril ont conduit Wall Street à de nouveaux records sur le Dow Jones et le S&P 500 lundi 5 avril au retour d'une trêve pascale. L'indice ISM du secteur des services a affiché une croissance historiquement élevée en mars, supérieure aux attentes, participant à l'optimisme quant à la reprise économique.

"Ce premier trimestre, qui en termes de croissance se termine bien outre-Atlantique, suggère aussi un bon démarrage du suivant", souligne M. Goulletquer. En outre, l'activité dans les services en Chine a rebondi en mars après un passage à vide le mois précédent, selon l'indice d'activité des directeurs d'achat (PMI) calculé par le cabinet IHS Markit.

En Europe, plusieurs pays ont commencé à lever progressivement leurs restrictions sanitaires mais en France, de nouvelles mesures entrées en vigueur pour tenter de freiner la pandémie, ont conduit le gouvernement à réviser ses prévisions de croissance à 5% en 2021, au lieu des 6% espérés jusqu'à présent.

Nouvelle aide pour Air France-KLM

Le titre reculait de 0,16% à 5,13 euros après l'approbation par la Commission européenne d'un projet de l'Etat français d'accorder jusqu'à 4 milliards d'euros d'aide à Air France, pour recapitaliser la compagnie aérienne mise à terre par la pandémie et l'effondrement du trafic passagers. L'État français sera autorisé à monter à "un peu moins de 30%" du capital d'Air France, contre 14,3% aujourd'hui a précisé sur France Inter le ministre français de l'Économie Bruno Le Maire.

Suez et Veolia, le duel continue

Suez cédait 0,68% à 18,22 euros après avoir annoncé mardi avoir signé un accord pour vendre à l'australien Cleanaway son activité "recyclage et valorisation" dans le pays, pour un montant de 2,52 milliards de dollars australiens (1,63 md EUR). Cette cession reste néanmoins soumise au "résultat des négociations avec Veolia", qui tente de prendre le contrôle de son concurrent et s'opposait jusqu'ici à de telles ventes d'actifs. Veolia qui avait lui-même appelé lundi 5 avril au dialogue et à désactiver la fondation de droit néerlandais, où Suez a mis à l'abri certains actifs sur l'eau, lâchait 0,09% à 22,31 euros.

AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi

Un hôtel à Phu Yên parmi les meilleurs au monde Le magazine de voyage américain Travel and Leisure a nommé l’hôtel Zannier Bai San Hô, dans la province de Phu Yên, parmi les 73 meilleurs hôtels du monde en 2021. C'était le seul hôtel vietnamien à faire partie de cette liste compilée par les rédacteurs dudit magazine.