03/06/2022 08:49
La Bourse de Paris a rebondi de 1,27% jeudi 2 juin, les investisseurs revenant à l'achat, après deux séances de baisse, malgré l'absence de nouveau élément de nature à ramener un peu d'optimisme sur les marchés.
>>La Bourse de Paris encore apeurée par l'inflation
>>La Bourse de Paris plie après l'accélération de l'inflation en France
>>La Bourse de Paris prolonge son rebond (+0,72%), soutenue par le luxe

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris.
Photo : AFP/VNA/CVN
 
L'indice vedette CAC 40 a pris 81,55 points à 6.500,44 points, au lendemain d'un repli de 0,77%.

Un rebond entamé en début de séance avait été aidé par le repli de plus de 2% des prix du pétrole. Mais après le début de la réunion des pays producteurs de pétrole de l'OPEP+ et l'annonce d'une augmentation de la production, les cours se stabilisaient.

Cette réunion est intervenue deux jours après l'annonce d'un embargo de l'Union européenne pour réduire de 90% leurs importations de pétrole russe d'ici la fin de l'année, ce qui place Moscou dans une position délicate au sein de l'alliance pétrolière.

Pour Yohan Salleron, gérant actions chez Mandarine Gestion, c'est "la mise en place concrète d'un embargo européen sur le pétrole russe" qui prime sur l'annonce de l'OPEP+. De plus l'OPEP + a augmenté sa production moins qu'espéré selon un analyste allemand. 

En dehors du marché pétrolier, la séance a été calme, a constaté l'expert de Mandarine Gestion.

"Le marché reste attentiste, coincé entre les velléités des banques centrales d'accélérer la normalisation de leurs politiques monétaires face à l'inflation galopante, et d'un autre côté des chiffres macroéconomiques en ralentissement", explique M. Salleron.

Les Banques centrales se sont en effet engagées à freiner l'inflation en remontant leurs taux directeurs pour rendre le crédit plus onéreux et ralentir la demande. Mais ces mesures peuvent également avoir pour effet de ralentir la croissance économique.

La vice-présidente de la Banque centrale américaine (Fed), Lael Brainard, a d'ailleurs indiqué jeudi 2 juin que l'institution anticipe un ralentissement économique, soulignant toutefois qu'il est encore "trop tôt" pour dire quand, et précisant que la priorité est de juguler l'inflation.

Saint-Gobain en haut du tableau

Le groupe de matériaux de construction Saint-Gobain, porté par les programmes de rénovation et d'isolation de bâtiments en Europe et par la vitalité de la construction en Amérique et en Asie, a annoncé jeudi 2 juin qu'il visait un "bénéfice d'exploitation record" au premier semestre. Son action a bondi de 4,79% à 57,31 euros, signant la plus forte hausse de la séance du CAC 40.

UBS se renforce dans Atos

La banque suisse UBS possède désormais 5,04% du capital de l'entreprise d'informatique Atos, selon un document publié par l'Autorité des marchés financiers (AMF). Les spéculations concernant une éventuelle offre d'achat sur Atos vont bon train depuis plusieurs mois. Le titre Atos a pris 7,99% à 26,09 euros jeudi 2 juin.

Record récompensé pour Rémy Cointreau

L'action a grimpé de 4,92% à 179,20 euros, le groupe ayant enregistré des résultats annuels "record", a annoncé son directeur général Eric Vallat, avec un bénéfice net qui a bondi de 47% et sa marge opérationnelle courante à "son plus haut niveau historique" sur son exercice décalé clos fin mars 2022.

Eurofins fait une acquisition en Arabie Saoudite

Eurofins Scientific (+1,15% à 86,18 euros) a annoncé la conclusion d'un partenariat avec les actionnaires de Saudi Ajal, pour finaliser une prise de participation majoritaire dans Ajal for Laboratories, laboratoire de tests alimentaires, de tabac et pharmaceutiques, en Arabie Saoudite.

AFP/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Préserver les métiers traditionnels des minorités ethniques

Hô Chi Minh-Ville introduit la culture locale dans ses activités touristiques Ces derniers temps, Hô Chi Minh-Ville a introduit la culture locale dans ses activités touristiques et considère cela comme l'une des stratégies pour promouvoir le tourisme de la ville. De nombreux districts et arrondissements lancent constamment de nouveaux produits pour stimuler le marché du tourisme de la ville.