22/06/2021 08:36
La Bourse de Paris a terminé en hausse de 0,51% lundi 21 juin, à l'issue d'une journée où les craintes de changement de politique monétaire ont lourdement pesé sur la première partie de la séance.
>>La Bourse de Paris rattrapée par la Fed et des échéances techniques
>>La Bourse de Paris en très légère baisse après la Fed
>>La Bourse de Paris patiente calmement avant la Fed (+0,11%)

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'indice CAC 40 a gagné 33,38 points à 6.602,54 points. Il avait entamé la séance dans le rouge, poursuivant la tendance de vendredi, où la place parisienne avait accusé le coup (-1,46%), tout comme la plupart des marchés. La Fed a revu à la hausse son anticipation d'inflation et table désormais sur deux hausses de taux d'intérêt en 2023, année où est attendu le retour au plein emploi aux États-Unis, c'est-à-dire au niveau d'avant-crise.

Mais ce sont surtout "les propos de James Bullard qui ont jeté un froid sur les marchés, propos qu'il a confirmés aujourd'hui", explique Andrea Tuéni, analyste chez Saxo Banque. Membre considéré comme très accommodant, le président de la Réserve fédérale de Saint Louis, James Bullard, a semé le doute vendredi en estimant qu'une hausse des taux dès 2022 est envisageable si l'inflation américaine restait élevée d'ici là.

Ainsi, "la séance a commencé sur une tendance déprimée à la suite de la séance de vendredi", avant un "rattrapage", relate M. Tuéni. "Encore une preuve de la résilience actuelle des marchés", ajoute-t-il. À partir de 11h00, l'indice est en effet repassé dans le vert, grâce à "un sentiment d'optimisme et de confiance des investisseurs envers la Fed", selon Andrea Tuéni, "une conviction qu'il n'y aura pas de changement brutal de la politique monétaire".

Pour l'instant, le patron de la Fed Jerome Powell n'a esquissé aucun calendrier pour une réduction progressive du soutien monétaire, mais une telle annonce pourrait avoir lieu lors de la réunion de Jackson Hole fin août. Plusieurs membres de la Fed prendront la parole cette semaine, dont M. Powell, qui sera entendu mardi 22 juin par le Congrès américain au sujet du plan d'aide d'urgence face à la pandémie.

Optimisme pour l'auto

En tête du CAC 40, Michelin a grimpé de 4,76% à 137,60 euros, profitant de la bonne opinion d'Oddo BHF sur son titre. Stellantis a également bénéficié (+3,25% à 17,01 euros) d'un commentaire positif d'Exane.

TF1 et M6 recherchées

TF1 a pris 3,55% à 8,46 euros, profitant d'un relèvement de son objectif de cours par Oddo BHF, de 9,50 euros à 11 euros. Dans son sillage, M6, qui compte fusionner avec TF1, a gagné 3,48% à 17,24 euros.

ArcelorMittal en repreneur

ArcelorMittal a annoncé lundi 21 juin avoir déposé une offre pour racheter l'aciérie Ascoval (Nord) et l'usine de rails d'Hayange (Moselle), avec des investissements de plus de 60 millions d'euros à la clef. Le titre a pris 1,21% à 24,24 euros.

AFP/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Séjour chez l’habitant Le séjour chez l’habitant se multiplie de plus en plus au Vietnam. Cela contribue à diversifier les produits touristiques ainsi qu’à créer de nouvelles expériences pour les visiteurs afin de faire du Vietnam une destination attrayante.