07/05/2020 16:14
La Bourse de Paris se montrait rassurée jeudi matin 7 mai (+0,51%) par le rebond surprise des exportations en Chine, mais les investisseurs restaient vigilants face au regain de tensions sino-américaines.
>>La Bourse de Paris prend du recul (-1,11%) face aux mauvais chiffres macroéconomiques
>>La Bourse de Paris rebondit de 2,31%
>>La Bourse de Paris en fort repli redescend sous les 4.400 points (-4,24%)

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris.
Photo : AFP/VNA/CVN

À 09h30 (07h30 GMT), l'indice CAC 40 prenait 22,65 points à 4.455,03 points. La veille, la place parisienne avait fini en baisse (-1,11%). "La hausse surprise des exportations chinoises constitue la bonne nouvelle du jour", observe Christopher Dembik, responsable économique chez Saxo Banque.

Mais, tempère-t-il, "cette hausse est vouée à être de courte durée car le commerce international, notamment en Asie du Sud-Est, reste plombé par l’épidémie de coronavirus et le maintien de mesures de confinement strictes dans certains pays". Les exportations de la Chine ont connu en avril un rebond sur un an (+3,5%), en dépit de la pandémie qui paralyse l'économie mondiale.

Il s'agit d'une première hausse depuis le début de l'année pour le géant asiatique et d'un résultat nettement supérieur aux prévisions d'analystes qui tablaient sur un nouveau repli. L'activité dans les services en Chine s'est de nouveau contractée en avril, mais moins qu'en mars. Toutefois, l'indice des directeurs d'achat (PMI) pour les services ressort à 44,4 le mois dernier, clairement en deçà des attentes des analystes.

Par ailleurs, les marchés sont exposés au risque d'un accroissement des tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis. "Donald Trump reprend ses attaques contre la Chine sur leur responsabilité dans la création et la propagation du virus et menace de nouveaux droits de douane. Retour à 2018", écrit Vincent Boy, analyste marché chez IG France.

"Ce dernier précisait qu’il serait en mesure de dire si la Chine remplit ses obligations en matière d’accord commercial d’ici une semaine à 10 jours", ajoute-t-il. Washington continue de penser que le COVID-19 s'est propagé depuis un laboratoire de Wuhan, dans le centre de la Chine, ce que Pékin dément tout en rejetant la proposition d'une enquête internationale.

Face à un déferlement quotidien de statistiques économiques effroyables, les investisseurs occidentaux tablent sur les soutiens massifs des banques centrales et sur la reprise progressive de l'activité permise par le déconfinement en cours en Europe et aux États-Unis. La Banque d'Angleterre (BoE) prévoit une chute historique de 14% du produit intérieur brut au Royaume-Uni cette année. Elle a maintenu parallèlement son taux directeur à 0,1%, à un record de faiblesse.

En zone euro, la débâcle se poursuit : la production industrielle a fortement reculé en mars sur un mois en Allemagne (-9,2%), un sombre record depuis 1991, et davantage encore en France (-16,2%). Les demandes hebdomadaires d'allocations chômage aux États-Unis sont attendues dans l'après-midi.

ArcelorMittal honoré

ArcelorMittal grimpait de 3,77% à 9,92 euros. Le géant de l'acier a amélioré sa performance opérationnelle mais enregistré une perte nette de 1,1 milliard de dollars au premier trimestre, pénalisé par le ralentissement de la demande. Legrand cédait 0,97% à 57,06 euros après avoir vu son bénéfice net reculer de 12,2% au premier trimestre avec la crise sanitaire, et prévoyant "un retrait marqué" de son activité au deuxième trimestre.

PSA avançait de 0,73% à 13,17 euros. Le constructeur a annoncé vouloir faire du travail à distance la "référence" pour ses activités hors production. Trigano chutait de 4,04% à 65,40 euros après un bénéfice net en recul de 8,7% à 65,7 millions d'euros au premier semestre de son exercice décalé 2019/2020. Akka Technologies progressait de 1,36% à 26 euros, s'attendant à une reprise progressive aux 3e trimestre et 4e trimestre 2020.

Rubis montait de 5,53% à 42,34 euros, porté par une hausse de son chiffre d'affaires au premier trimestre. Nexans avançait de 3,75% à 33,76 euros après avoir "accéléré (ses) efforts de réduction des coûts" et "renforcé (son) programme de transformation".

AFP/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Revivre les jeux de miniatures à Hô Chi Minh-Ville

Randonnée dans les sources thermales au Vietnam Les sources d’eau thermale minérale naturelle procurent de véritables moments de détente, et permettent souvent de découvrir des paysages qui sortent des sentiers battus. Voici les sites parmi les plus connus au Vietnam.