23/03/2018 11:25
La Bourse de Paris a fini en net repli jeudi 22 mars (- 1,38%), le marché fuyant les actifs risqués après de nouvelles annonces de la Maison Blanche faisant craindre une guerre commerciale avec la Chine.
>>La Bourse de Paris prudente avant la décision de la Fed
>>La Bourse de Paris en repli
>>La Bourse de Paris clôture en petite hausse, dominée par l'inflation

La Bourse de Paris en léger repli. Photo : AFP/VNA/CVN

L'indice CAC 40 a reculé de 72,53 points, à 5.167,21 points, dans un volume d'échanges étoffé de 4,3 milliards d'euros. La veille, il avait fini en léger repli de 0,24%. "Nous sommes dans un contexte d'aversion au risque lié aux questions de guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine", résume Andrea Tuéni, analyste chez Saxo Banque.

Après une ouverture dans le rouge, la cote parisienne en effet continué de perdre du terrain dans le sillage de Wall Street, fragilisée comme son homologue américaine par l'exacerbation des tensions entre Washington et Pékin. Comme le craignaient les investisseurs, la Maison Blanche a en effet annoncé, en cours d'après-midi, que Donald Trump allait mettre en place des mesures punitives ciblant pour 50 milliards de dollars d'importations venant de Chine, pays qu'il accuse de "concurrence déloyale".

Cette nouvelle offensive protectionniste intervient deux semaines après la promulgation des taxes de 25% sur les importations d'acier et de 10% sur celles d'aluminium, suscitant la réprobation internationale. "Cela pèse énormément sur le moral des investisseurs. Il y a des inquiétudes sur l'impact que ces mesures douanières, et qu'une guerre commerciale, pourraient avoir sur la croissance américaine et chinoise", commente M. Tuéni.

"C'était un risque qui n'était peut-être pas assez bien pris en compte. Sa confirmation fait plier les marchés", poursuit le spécialiste. Rendus frileux par la conjoncture, les investisseurs ont donc privilégié des actifs refuges, comme le marché obligataire, délaissant les actions. Les opérateurs ont par ailleurs dû digérer des indicateurs mitigés en Europe, qui n'ont pas aidé le marché à sortir de sa morosité.

La croissance de l'activité privée en zone euro a de nouveau ralenti en mars et enregistré sa plus faible progression depuis plus d'un an, selon la première estimation de l'indice PMI composite du cabinet Markit.

AFP/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.