02/07/2019 17:59
La Bourse de Paris s'installait à l'équilibre mardi matin 2 juillet (+0,04%) après quelques pas en hausse, tout en surveillant les négociations commerciales sino-américaines dans la foulée de la trêve annoncée pendant le week-end.
>>La Bourse de Paris se relance à la faveur de la trêve sino-américaine
>>La Bourse de Paris sous les 5.500 points avant la réunion clé du G20
>>La Bourse de Paris moins optimiste

Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense.
Photo: AFP/VNA/CVN

À 09h15, l'indice CAC 40 prenait 2,38 points à 5.570,29 points. La veille, il avait fini en hausse de 0,52%. La séance du jour devrait "être plus calme", a souligné Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC. "Les États-Unis et la Chine vont entrer dans une nouvelle séquence de négociations. Il s'agira de discerner dans les prochaines semaines si ces discussions font réellement des progrès (...) sachant que Donald Trump peut tout remettre en cause d'un seul tweet", a-t-il ajouté.

Les discussions sur un accord commercial entre les États-Unis et la Chine ont en tous cas repris, a affirmé lundi 1er juillet le président américain Donald Trump, qui a rencontré son homologue chinois en marge du sommet du G20 ce week-end. Selon David Madden, un analyste de CMC Markets, les investisseurs prêteront également attention aux évolutions du pétrole et aux dernières discussions à Vienne entre les pays de l'Opep et leurs alliés.

Lundi, ils ont fait bloc derrière la proposition russo-saoudienne de prolonger de neuf mois les baisses de production en vigueur pour soutenir les cours, le cartel s'entendant par ailleurs sur une charte de coopération permanente avec ses dix partenaires, et ce en dépit de l'irritation de l'Iran face à l'influence du duo Moscou-Ryad. L'accord devrait être reconduit officiellement mardi après deux jours de réunions dans la capitale autrichienne, à l'heure où le prix du baril reste sous pression entre demande morose et offre abondante, malgré les tensions géopolitiques au Moyen-Orient.

"Les investisseurs auront aussi les yeux rivés vers les fortes tensions entre l'Iran et les États-Unis", ont également relevé les experts de Mirabaud Securities Genève. L'Iran a franchi lundi 1er juillet la limite imposée à ses réserves d'uranium faiblement enrichi par l'accord de 2015 sur son programme nucléaire, accentuant le courroux des États-Unis dans un contexte de tensions déjà exacerbées entre les deux pays. L'agenda des indicateurs est pour sa part dégarni.

Sur le plan des valeurs, Trigano décollait de 16,38% à 94,50 euros, propulsé par l'annonce d'un chiffre d'affaires en augmentation de 3,2%, à 721,7 millions d'euros, au troisième trimestre (mars-mai) de son exercice décalé 2018-2019.

AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La deuxième édition du tournoi amical de football Vietnam - France avec succès

Vietjet lance la ligne aérienne Nha Trang - Busan La Compagnie aérienne Vietjet a officiellement lancé sa dernière liaison internationale reliant Nha Trang, la ville balnéaire prisée du Centre du Vietnam, à Busan, la célèbre ville portuaire de la République de Corée.