30/01/2021 14:32
La Bourse de Paris a clôturé en forte baisse de 2,02 % vendredi 29 janvier et affiché sa pire semaine en trois mois au terme d'une nouvelle séance très agitée, marquée par de puissants mouvements spéculatifs dans le sillage de Wall Street.
>>La Bourse de Paris fait de nouveau grise mine
>>La Bourse de Paris inverse la tendance et rebondit de 0,93%
>>La Bourse de Paris chute de 1,57% sous l'effet de l'aversion au risque

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'indice vedette parisien a perdu 111,31 points pour terminer à 5.399,21 points vendredi 29 janvier, et a lâché 2,88% sur la semaine. En pleine incertitude concernant la campagne de vaccination et alors que les retards de livraison de remèdes se sont enchaînés, les marchés ont ajouté aux craintes sanitaires de violents mouvements spéculatifs sur la planète.

À l'origine, une chaîne de magasins de jeux vidéo cotée à Wall Street, Gamestop. Son titre a brutalement progressé en fin de semaine dernière quand une armée d'investisseurs amateurs, utilisant un forum du site Reddit, a décidé d'acheter massivement l'action.

Ces boursicoteurs se sont lancés dans une bataille contre des grands fonds d'investissement, qui avaient au contraire parié à la baisse sur le titre afin d'engranger des profits conséquents.

"Si ce choc semble anecdotique, il réveille les craintes d'exubérance du marché (...) et de niveaux de valorisations à l'heure où les investisseurs particuliers deviennent des acteurs majeurs" surtout aux États-Unis, souligne Natixis.

L'autorité de régulation de la Bourse américaine, la SEC, a dit vendredi 29 janvier "surveiller et évaluer de près l'extrême volatilité du prix de certaines actions" après la folle envolée sur ce titre ainsi que d'autres.

Vendredi 29 janvier, Gamestop prenait encore 75% à Wall Street. Les montagnes russes sur ce titre ont eu un effet indirect en Europe et en France sur les actions faisant l'objet de paris à la baisse. Les titres de Klepierre et Unibail-Rodamco-Westerfield ont respectivement bondi de 17% et 22% sur la semaine.

Les marchés en Europe ont par ailleurs été refroidis vendredi 29 janvier par des statistiques économiques moroses sur le Vieux Continent. La France et l'Espagne ont confirmé que leurs économies avaient subi une récession massive en 2020, le PIB français plongeant de 8,3% tandis qu'en Espagne, il s'est effondré de 11%. Le PIB allemand a lui connu une faible hausse de 0,1% au quatrième trimestre 2020.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les pousses de bambou contribuent au refus de la pauvreté

Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang coopèrent dans le tourisme Trois provinces de Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang (Nord) s’engagent à accélérer leur coopération interprovinciale pour développer le tourisme, en particulier le tourisme spirituel avec comme principal atout : le complexe paysager de Yên Tu.