08/06/2018 22:22
La Bourse de Paris évoluait dans le rouge vendredi 8 juin (-0,46%), les investisseurs optant pour la prudence à quelques heures du sommet du G7, qui va s'ouvrir au Canada dans un climat de fortes tensions commerciales.

La Bourse de Paris a débuté dans le rouge vendredi 8 juin.
Photo: AFP/VNA/CVN

À 09h25 (07h25 GMT), l'indice CAC 40 cédait 25,21 points à 5.423,15 points. La veille, il avait fini en léger recul de 0,17%. Pour terminer la semaine boursière, les opérateurs seront particulièrement attentifs aux informations venues d'outre-Atlantique. Le président américain Donald Trump sera en effet vendredi 8 juin et samedi 9 juin au Canada pour une confrontation tendue avec ses alliés du G7, indignés après l'entrée en vigueur de nouvelles taxes américaines sur les importations d'aluminium et d'acier.

L'affrontement a débuté avant même le début du sommet, avec des critiques des dirigeants canadien et français Justin Trudeau et Emmanuel Macron, auxquelles Donald Trump a répliqué par des tweets lapidaires. "L'aversion au risque grimpe en raison de l'incertitude du G7", relève dans une note Jasper Lawler, analyste chez London Capital Group. "Cinq thématiques sont annoncées, dont l'égalité des sexes et une meilleure répartition des fruits de la croissance, mais le vrai sujet qui animera les discussions au plus haut niveau politique concernera les relents protectionnistes de l'administration américaine", souligne pour sa part Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

"Les incertitudes concernant l'issue des discussions inquiètent les investisseurs et les font quitter les actifs plus risqués comme les actions, pour se tourner vers des havres traditionnellement plus sûrs", ajoute M. Lawler. Toujours sur le thème commercial, les investisseurs ont pris connaissance vendredi 8 juin de l'excédent commercial de la Chine avec les États-Unis, qui a encore bondi en mai, en dépit d'une accélération surprise des importations totales du géant asiatique.

Hermès en hausse

L'Allemagne a de son côté enregistré en avril un excédent commercial de 19,4 milliards d'euros, en recul par rapport à mars en raison d'une baisse des exportations doublée d'une hausse des importations. La production industrielle allemande est quant à elle repartie à la baisse en avril, reculant de 1,0% sur un mois, mais elle a été révisée nettement à la hausse en mars. En France, la production industrielle a baissé de 0,5% en avril. Sur le front des valeurs, Hermès gagnait 0,82% à 565,60 euros, après l'annonce de son entrée dans l'indice CAC 40, à la place du géant suisse des matériaux de construction LafargeHolcim (+0,13% à 44,75 euros).

De son côté, Kering prenait 0,52% à 481,10 euros. Lors d'une journée dédiée aux investisseurs jeudi 7 juin, le PDG de Gucci, le fleuron du groupe Kering, a indiqué viser les 10 milliards d'euros de ventes annuelles à terme. Mediawan montait de 2,80% à 14,70 euros. La société a déboursé 51 millions d'euros pour acquérir 51,35% d'ON Entertainment, le studio d'animation notamment producteur du Petit Prince. Airbus cédait 0,72% à 98,92 euros. Le groupe européen et Bombardier ont annoncé vendredi 8 juin avoir finalisé leur partenariat autour du programme d'avions moyen-courrier CSeries dans lequel l'avionneur européen acquiert une part majoritaire, pour une entrée en vigueur au 1er juillet.

Ingenico était soutenu (+4% à 70,70 euros) par un relèvement de sa recommandation à "surpondérer" par Barclays. Air France-KLM reculait de 1,49% à 6,88 euros. Le trafic passagers du groupe a progressé de 2,4% en mai sur un an, mais il a reculé de 3,6% pour les marchandises. Unibail-Rodamco cédait 0,23% à 193,25 euros, après avoir annoncé jeudi la finalisation de l'acquisition de l'Australien Westfield, qui donne naissance à Unibail-Rodamco-Westfield, un géant mondial des centres commerciaux.

Le secteur lié aux matières premières était en berne, à l'image d'ArcelorMittal (-2,42% à 28,06 euros), Eramet (-2,31% à 139,60 euros) ou encore TechnipFMC (-0,92% à 27,92 euros). SES prenait 3,48% à 15,46 euros, après l'annonce que les autorités américaines l'ont autorisé à étendre sa flotte de satellites 03b "mPower" pour servir le marché américain. Eutelsat gagnait quant à lui 5,44% à 17,65 euros.
 
AFP/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un mois destiné aux artistes français au Vietnam

Politiques de visa touristique de Dà Nang Les politiques de visas touristiques permettent de créer de bonnes conditions pour les visiteurs internationaux désireux de venir au Vietnam en général et à Dà Nang en particulier.