26/08/2021 12:41
La Bourse de Paris a fini sur un petit rebond de 0,18% mercredi 25 août, illustration de l'attentisme ambiant sur les marchés actions à la veille du très attendu symposium des banquiers centraux à Jackson Hole, aux États-Unis.

>>La Bourse de Paris ouvre en hausse de 0,28% à 6.683,18 points
>>La Bourse de Paris à nouveau pénalisée par le luxe (-0,28%)
 

Un écran avec l'évolution du CAC 40 au siège d'Euronext, à La Défense, près de Paris, le 9 mars 2020.
Photo : AFP/VNA/CVN


L'indice CAC 40 a pris 12,17 points à 6.676,48 points au lendemain d'un léger repli de 0,28%.

"Encore une tendance estivale : pas de statistique importante, pas de grosse publication, c'est encore une semaine où les investisseurs ne sont pas encore vraiment rentrés", observe Yann Azuelos, gestionnaire de portefeuille chez Mirabaud France, interrogé par l'AFP.

"Encore un marché atone qui attend l'événement de fin de semaine", à savoir la réunion des banquiers centraux de Jackson Hole aux 
États-Unis, ajoute le spécialiste qui estime qu"'il n'en sortira rien si ce n'est les éléments que l'on connaît déjà" et "des propos toujours très mesurés".

Ainsi, selon lui, ce symposium "va confirmer que la Fed va préparer un ralentissement du programme de rachats d'actifs de l'ordre de 10 ou 15 milliards d'USD" possiblement à l'automne avant "d'envisager une remontée des taux pas avant 2023".

Selon le compte-rendu de sa dernière réunion de politique monétaire publié la semaine dernière, la Fed pourrait prochainement annoncer qu'elle compte réduire le rythme de ses achats d'actifs dès la fin de cette année même si certains de ses membres n'envisagent pas une telle diminution avant 2022.

Les investisseurs attendent de savoir quelle occasion la Fed choisira pour faire son annonce, sachant qu'elle tiendra sa prochaine réunion le 22 septembre.

En France aussi, le retour à la normalité sonne le glas du "quoi qu'il en coûte" : le ministre de l'
Économie Bruno Le Maire a affirmé mercredi 25 août que le gouvernement allait cesser de soutenir l'ensemble des secteurs économiques.

Côté valeurs, la plupart de celles qui avaient reculé mardi 14 août, ont repris des couleurs.

Les banques soutenues par les taux

Les valeurs financières se réjouissaient de la nette remontée des rendements des emprunts souverains : Société Générale s'est appréciée de 2,44% à 26,85 euros, lui permettant de se hisser en tête de l'indice. BNP Paribas s'est adjugé 2,04% à 54,15 euros et Crédit Agricole 1,38% à 12,20 euros.

Pernod Ricard remboursé

Le groupe français de spiritueux (+0,03% à 177,35 euros) va bénéficier d'un "drawback", un remboursement de droits de douane payés aux 
États-Unis, après une décision de justice. Pernod Ricard affirme que l'impact sur ses comptes 2020-2021 est un "résultat additionnel avant impôt de 163 millions de dollars, dont 33 millions de dollars de résultat opérationnel courant, équivalent à environ 1% de croissance interne supplémentaire".

Michelin rachète Allopneus

Le groupe Michelin (-0,25% à 138,40 euros) a annoncé l'acquisition de 100% du capital d'Allopneus, leader en France de la vente en ligne de pneumatiques dont il détenait déjà 40%.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Hô Chi Minh-Ville redémarre ses circuits fluviaux Les trajets fluviaux sur la rivière Saigon ont repris depuis quelques jours, permettant aux citadins de s’aérer l’esprit à la réserve de Cân Gio. Plusieurs autres itinéraires s’ouvriront dans les prochaines semaines.