26/06/2021 14:16
La Bourse de Paris a terminé en léger repli (-0,12%) vendredi 25 juin, marquant une pause au lendemain d'une forte progression sur fond de prises de bénéfices à l'approche de la fin du premier semestre.
>>Regain d'inquiétude à la Bourse de Paris, qui termine en baisse de 0,91%
>>La Bourse de Paris se penche, atone, sur une série d'indicateurs (-0,03%)
>>La Bourse de Paris sans grande tendance avant Powell (+0,14%)

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'indice CAC 40 a abandonné 8,28 points à 6.622,87 points, se maintenant au-dessus des 6.600 points. La veille, il avait clôturé sur une forte progression de 1,22%. Sur la semaine, l'indice phare de la place de Paris a gagné 0,82%. Depuis le 1er janvier, ses gains s'élèvent à 19,30%. "Les statistiques publiées cette semaine ont permis" à l'indice parisien "de rebondir" après une fin de semaine dernière perturbée par le message moins accommodant de la Réserve fédérale américaine (Fed), souligne Lara Nguyen, experte des marchés financiers.

Une réunion de la Banque centrale américaine qui a été "déjà digérée", selon elle. "Nous avons l'impression à chaque fois que le marché ne veut pas redescendre" même si l'amplitude des mouvements reste souvent limitée, avec des variations "en général entre +0,5% et -0,5%". Ainsi la publication d'une forte accélération de l'inflation en mai aux États-Unis (+3,9% sur un an), conformément aux attentes, n'a en rien ébranlé la confiance des investisseurs.

D'autant que la hausse des prix a enregistré en mai son premier ralentissement depuis le début de l'année sur un mois (+0,4% contre +0,6% en avril), confortant le credo de la Fed qui martèle depuis des mois que l'accélération de l'inflation est un phénomène transitoire. Concernant le reste des indicateurs, en France, la dette publique a augmenté sur un trimestre pour atteindre à la fin mars 2021 quelque 118,2% du produit intérieur brut (PIB), à 2.739,2 milliards d'euros.

Les consommateurs allemands abordent quant à eux l'été avec le moral au beau fixe, grâce au fort recul des cas de COVID-19 et à la levée de la plupart des restrictions, selon le baromètre GfK. Même optimisme côté américain où la confiance des consommateurs s'est nettement améliorée en juin, selon l'estimation finale de l'enquête de l'Université du Michigan.

Vallourec a levé 300 millions d'euros

Le fabricant de tubes sans soudure Vallourec a chuté de 8,62% à 8,22 euros, en queue du SBF 120, après avoir annoncé jeudi soir 24 juin le succès de son augmentation de capital de 300 millions d'euros, lancée début juin, qui sera la dernière étape de sa restructuration.

Sanofi salué par le marché

Sanofi a gagné 0,74% à 88,25 euros après que la Commission européenne a approuvé le médicament Libtayo, développé par le laboratoire français et l'américain Regeneron, pour le traitement de certains cancers de la peau et du poumon.

AFP/VNA/CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm